Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


15 août à Savalou : La fête de l’igname, une coutume traversant le temps

Savalou célèbre le 15 août de chaque année la fête de l’igname. Une occasion pour le roi d’autoriser officiellement la consommation des ignames fraîchement moissonnées des champs.

JPEG - 288.9 ko

Le 15 août est un jour exceptionnel pour les Savalois et Savaloises. Et pour cause. Chaque année, la ville de Savalou célèbre la fête de l’igname, une fête coutumière au cours de laquelle le roi autorise officiellement la consommation des ignames fraîchement récoltées des champs. A en croire le dignitaire Dah Alligbonon Akpotchirla, un garant de la tradition, avant de commencer à manger la nouvelle igname, il faut faire des rituels. « Si les rituels ne sont pas observés, le malheur s’abat sur la société et le plus souvent, ce sont les enfants qui tombent malades », a expliqué Hounnongan Bocossa, un autre garant de la tradition. Pour lui, ce sont les divinités qui doivent manger les ignames avant que cela ne soit mis sur le marché. Ce que confirme Dah Noudayissi Guézo, deuxième responsable du culte Zomadonou à Abomey.
Il faut dire qu’à l’origine, le peuple Savalois organise cette fête pour remercier la providence pour l’abondance de la récolte. Mais cette fête devenue au fil des temps une rencontre touristique est aussi l’occasion pour le peuple Mahi de Savalou (groupe socio-ethnique basé dans le centre du Bénin) de vouer un culte aux ancêtres pour avoir favorisé la saison, qui a permis la bonne récolte de l’igname. A cet effet, le peuple de Savalou fait des sacrifices aux divinités et organise plusieurs activités socioculturelles en guise de divertissement. Le samedi prochain donc, Savalou va encore sacrifier à la tradition.
Melle Elvire SOGLO (Stag)

14-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La destination Bénin en chantier !
26-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du concret dans le Pag volet tourisme, pour ceux qui en exigent, bientôt, il y en aura. De cinq pôles touristiques majeurs et de la cité lacustre (...) Lire  

Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir (...)
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Production nationale record sans augmenter les emblavures : La (...)
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
De bonnes nouvelles en perspective pour la campagne cotonnière 2017-2018. Pour booster la production nationale sans (...)  

Polygamie au Bénin : Les raisons d’un mal profondément ancré dans (...)
25-09-2017, La rédaction
Acceptée par l’islam et autorisée par la tradition béninoise, la polygamie constitue une solution dans certains foyers (...)  

Les disciples de St Mathieu à l’ère des réformes : La douane explose (...)
25-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Longtemps accablée par des faits de corruption, avec des recettes souvent en deçà des prévisions budgétaires dans un (...)  

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)