Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


15 août à Savalou : La fête de l’igname, une coutume traversant le temps

Savalou célèbre le 15 août de chaque année la fête de l’igname. Une occasion pour le roi d’autoriser officiellement la consommation des ignames fraîchement moissonnées des champs.

JPEG - 288.9 ko

Le 15 août est un jour exceptionnel pour les Savalois et Savaloises. Et pour cause. Chaque année, la ville de Savalou célèbre la fête de l’igname, une fête coutumière au cours de laquelle le roi autorise officiellement la consommation des ignames fraîchement récoltées des champs. A en croire le dignitaire Dah Alligbonon Akpotchirla, un garant de la tradition, avant de commencer à manger la nouvelle igname, il faut faire des rituels. « Si les rituels ne sont pas observés, le malheur s’abat sur la société et le plus souvent, ce sont les enfants qui tombent malades », a expliqué Hounnongan Bocossa, un autre garant de la tradition. Pour lui, ce sont les divinités qui doivent manger les ignames avant que cela ne soit mis sur le marché. Ce que confirme Dah Noudayissi Guézo, deuxième responsable du culte Zomadonou à Abomey.
Il faut dire qu’à l’origine, le peuple Savalois organise cette fête pour remercier la providence pour l’abondance de la récolte. Mais cette fête devenue au fil des temps une rencontre touristique est aussi l’occasion pour le peuple Mahi de Savalou (groupe socio-ethnique basé dans le centre du Bénin) de vouer un culte aux ancêtres pour avoir favorisé la saison, qui a permis la bonne récolte de l’igname. A cet effet, le peuple de Savalou fait des sacrifices aux divinités et organise plusieurs activités socioculturelles en guise de divertissement. Le samedi prochain donc, Savalou va encore sacrifier à la tradition.
Melle Elvire SOGLO (Stag)

14-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)