Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


1er numéro des Rims de la presse béninoise : La situation de la presse béninoise sur tapis

JPEG - 143.3 ko

Le groupe de presse Educ’Action a tenu hier à son siège le premier numéro des Rencontres intergénérationnelles des médias (les Rims de le presse béninoise). Le plateau de ce premier numéro a reçu le Journaliste chroniqueur Jérôme Carlos, Directeur général de la station Capp Fm. Après avoir raconté son passé en tant que journaliste, l’invité pense qu’il faut éviter l’autoflagellation, au regard de la situation qui prévaut dans le monde des médias. « Au contraire, je suis fier de la presse béninoise. Les journalistes ne sont pas plus vicieux que les autres….beaucoup de confrères sont venus dans le métier soit par passion, soit par nécessité ou par escale technique… », a-t-il confié. D’après lui, le journaliste doit se retrouver dans trois principes fondamentaux qui caractérisent le métier. « Primo, le journaliste doit connaitre son métier. Ceci, à travers la formation en journalisme et surtout l’appropriation des genres journalistiques. Secundo, il doit pratiquer le métier, c’est-à-dire qu’il doit être constamment critique par rapport à son travail. Enfin, il doit s’approprier le ‘’soi avec soi-même dans le miroir de sa conscience’’. Autrement dit, le journaliste doit exercer son métier en toute impartialité », a-t-il expliqué. A l’en croire, beaucoup de journalistes ne se retrouvent pas dans ces principes, et cela est préjudiciable au métier.
Selon le Directeur général du Groupe de presse Educ’Action, Ulrich Vital Ahotondji, les Rims de la presse béninoise visent à créer un creuset de rencontres entre les différentes générations de journalistes pour des partages d’expériences. « La nouvelle génération de journalistes pourra ainsi puiser dans l’expérience de l’ancienne pour construire des médias plus crédibles et suffisamment professionnels. Etaient présents à cette rencontre, le Conseiller de la Haac, Marie-Richard Magnidet, le président de l’Odem, Guy Constant Ehoumi, le Doyen de la presse béninoise, Noël Alagbada, également les journalistes qui ont participé activement au débat.

8-09-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
La nouvelle est encore fraîche. Pour une surprise, c’en est une. Hervé Hehomey a été débarqué du gouvernement. En tournée dans la partie septentrionale (...) Lire  

En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Vie des couples : Les femmes ménagères, des êtres aux mille (...)
20-09-2017, La rédaction
Elles sont nombreuses, les femmes qui n’ont de dévotion que pour leur foyer. Consacrées en permanence aux activités (...)  

Amélioration du système éducatif au secondaire : Lucien Kokou lance (...)
20-09-2017, La rédaction
Le Ministre de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle, Lucien Kokou, a lancé le (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Le vrai visage de l’école
20-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les cours dans les établissements publics ne se dispenseront pas sur les chaînes de radio et de télévision, encore (...)  

Interview avec Dr Stéphane Hountovo, Gynécologue-Obstétricien au (...)
20-09-2017, La rédaction
La dysménorrhée ou règles douloureuses est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation 30 à 50% des (...)