Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


2è journées nationales de l’informatique et des libertés : La Cnil face aux enjeux et défis en matière de la protection de la vie privée

La Commission nationale de l’informatique et des libertés du Bénin (Cnil) organise depuis hier au palais des congrès de Cotonou, la 2ème édition des Journées nationales de l’informatique et des libertés. À cette rencontre sont conviés les acteurs impliqués dans la protection des données à caractère personnel au Bénin et d’ailleurs, pour analyser les enjeux et défis dans le processus de garantie du droit de la personne à la vie privée. Les travaux ont été lancés par le Ministre chargé des relations avec les institutions, Thomas Gnombo, représentant le Chef de l’Etat.

Après les premières Journées nationales de l’informatique et des libertés organisées en novembre 2012, les acteurs impliqués dans la lutte pour la préservation de la vie privée à travers la protection des données personnelles, se retrouvent cette année encore pour évaluer les enjeux et défis en la matière. À l’initiative de la Commission nationale de l’informatique et des libertés du Bénin (Cnil), ils sont venus d’horizons divers et se réunissent depuis ce mardi 4 août, à la salle bleue du Palais des congrès de Cotonou pour réfléchir à de nouvelles stratégies d’intervention face aux nouveaux défis qu’impose la poussée des Nouvelles technologies de la communication et de l’information (Ntic). En effet, selon Nicolas Benon, président de la Cnil du Bénin, le principe du droit à la préservation de la vie privée se trouve aujourd’hui fortement menacé du fait de l’usage effréné des Ntic en dépit de leur caractère incontournable dans une société qui aspire à la modernité. C’est d’ailleurs ce qui explique le choix du thème de ces assises à savoir « Protection de la vie privée : enjeux et défis », car dit-il, « ...le concept du droit à la vie privée n’a toujours pas bien pénétré la conscience de nos concitoyens y compris nombres de nos pouvoirs publics et il nous faut intensifier les actions d’information et de sensibilisation afin de prévenir les nombreuses dérives préjudiciables à la vie privée ». A travers des communications et partages d’expériences, les participants à ces journées auront à tirer des conclusions mais également à formuler des recommandations en vue de la définition de stratégies plus efficaces pour la garantie du droit à la préservation de la vie privée. Il faut noter que les travaux de cette deuxième édition des Jil prennent fin ce jour.

La Cnil et la préservation de la vie privée en République du Bénin
Pour le ministre Thomas Gnombo, « Le développement de nos jours des Ntic et l’avènement spectaculaire de la société numérique ont fait de nos jours de la protection des données à caractère personnel un sujet de grande préoccupation dans le monde et tout particulièrement dans les Etats démocratiques ». Raison pour laquelle, le gouvernement du Bénin a pris la mesure des choses en se dotant de la loi 2009-09 du 22 mai 2009 portant protection des données à caractère personnel avec pour incidence la création de la Cnil qui est un organisme indépendant chargé de veiller au respect des dispositions légales. Ainsi, depuis son installation officielle en août 2010, cet organisme s’est notamment investi, malgré les moyens jugés insuffisants par son président Nicolas Benon, à informer et sensibiliser les populations et les responsables des traitements de données, à recenser et contrôler les fichiers de données et exécuter bien d’autres tâches à lui confiées par la loi. En dehors donc des réflexions qui seront menées au cours des travaux, la Cnil aura aussi à évaluer ses expériences en vue d’identifier ses forces et faiblesses pour des actions plus efficaces à l’avenir. Mais d’ores et déjà, le Ministre Thomas Gnombo reconnaît à cet organe ses mérites. Il a d’ailleurs promis au nom du Chef de l’Etat, qu’il représentait à cette rencontre, œuvrer pour l’élimination des vicissitudes qui entravent son bon fonctionnement. D’ailleurs, pour lui, il est nécessaire de poursuivre les actions d’information et de sensibilisation visant à faire prendre conscience aux citoyens de l’obligation de protéger d’abord eux-mêmes leur vie privée en adoptant à tout instant des comportement responsables dans l’usage des multiples applications que leur offrent les Ntic.

5-08-2015, Eustache f. AMOULE


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Mètognon écouté par (...)
20-11-2017, Patrice SOKEGBE
L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) Laurent Metongnon (...)  

Visite de terrain de l’Association interprofessionnelle du Coton : (...)
20-11-2017, La rédaction
Une délégation de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic a effectué du 16 au 17 novembre 2017, une visite (...)  

Affaire placement des Fonds de la Cnss : Laurent Mètognon convoqué (...)
17-11-2017, La rédaction
Il est invité à se présenter ce jour à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou. Luis, c’est Laurent (...)  

Inscriptions (dm2-Patrice) Report des inscriptions payantes dans (...)
17-11-2017, Patrice SOKEGBE
Plus de peur que de mal, un débat de fond en gestation Il y a quelques semaines, le monde universitaire a reçu (...)