Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


6ème session de la commission mixte bénino-togolaise de la frontière maritime : Un document élaboré pour l’extension de 12 000 km² du plateau continental

JPEG - 112.5 ko

Le Bénin et le Togo auront bientôt plus de 12 000 km² du plateau continental. C’est ce qu’il faut retenir de la session de la commission mixte bénino-togolaise de la frontière maritime tenue mercredi dernier à l’Hôtel Golden tulip de Cotonou. Au cours de ces assises, il a été question de la validation de la situation conjointe d’extension du plateau continental du Bénin et du Togo au-delà des 200 miles marins. A l’occasion, le Directeur de l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers, Dr Marcel Ayité Baglo a salué la clairvoyance des deux gouvernements à se mettre ensemble pour défendre le plateau continental entre le Bénin et le Togo. « Mais nous voyons aujourd’hui que le fait de rester ensemble nous a poussés à aller plus loin et à comprendre ce à quoi nous avons droit », a-t-il dit. Cette initiative conjointe entre le Bénin et le Togo est soutenue par la République fédérale d’Allemagne à travers la GIZ qui a mobilisé pour les différentes sessions ses experts et un cabinet spécialisé dans les questions de frontière maritime. Il a fallu donc 12 mois pour élaborer ce document que des nations ont mis des années à produire. A l’issue des travaux des recommandations ont été formulées en 10 points essentiels pour l’atteinte des objectifs de la commission mixte. Le document sera soumis aux Nations Unies pour étude d’ici septembre 2018. A en croire le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, « En prenant acte des travaux exécutés par la commission mixte avec l’assistance du cabinet international Zone Solution Limited, je m’engage à veiller avec les autres membres du gouvernement du Bénin à un suivi rigoureux jusqu’au dépôt de ce précieux document à la division des affaires maritimes et du droit de la mer à New York, en collaboration avec mon homologue, membre du gouvernement togolais ». Dans un exposé présenté lors de la cérémonie de clôture de la 6ème session de la commission mixte bénino-togolaise de la frontière maritime, il a été précisé que le document, une fois déposé, ne sera étudié qu’en 2025.

13-07-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Wiki loves Africa 2019 : Le cnfc accompagne les wikimédiens du (...)
12-02-2019, La rédaction
Dans le cadre du lancement du concours Wiki Loves Africa 2019, ils étaient une vingtaine à participer à une séance de (...)  

Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du (...)
11-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Les autorités d’enquête et de poursuite pénale, maillons clés en matière de la lutte contre le blanchiment de capitaux et (...)  

Projet de gestion des déchets dans le Grand Nokoué : José Tonato (...)
11-02-2019, La rédaction
Dans le Grand Nokoué, le Gouvernement change de fusil d’épaule quant à la gestion des déchets. Le ministre du cadre de (...)  

Promotion des droits de l’enfant : Globe, un monde plus juste (...)
11-02-2019, Isac A. YAÏ
Un géant globe décoré par 7500 photos d’enfants pour promouvoir leurs droits. Cette initiative de l’association (...)