Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affaire des concours supposés frauduleux : Me Tchiakpè s’engage aux côtés des Ape suspendus

Les candidats déclarés admis aux concours suspendus en conseil des ministres le 13 avril dernier reçoivent du soutien dans leur croisade contre la remise en cause de leur recrutement dans la fonction publique. En assemblée générale hier 21 avril au Codiam à Cotonou, ils ont été rassurés par Me Patrick Tchiakpè qui se dit prêt à les accompagner.

JPEG - 88.3 ko
Adiath Martin’s, Ministre de la fonction publique

La question de la suspension des concours supposés frauduleux prend progressivement l’allure d’une bataille juridique. Portant depuis quelques jours des réserves sur les mesures conservatoires prises par le gouvernement, Me Patrick Tchiakpè entre en scène en qualité d’avocat des agents recrutés à l’occasion de ces concours. A cet effet, au cours de sa première sortie hier, il a tenu à redonner espoir aux agents victimes de cette suspension, sur la légitimité de leur lutte. « En matière administrative, le délai de recours est de deux mois à compter du jour de la proclamation des résultats. Aujourd’hui, on est complètement hors délai puisque l’administration n’a pas réagi depuis ce temps. Alors, ces concours sont irréversibles. Rassurez-vous, vous l’avez dans vos poches », a souligné Me Tchiakpè. Sur fond d’applaudissements des participants à cette assemblée générale, l’avocat a analysé les contours de la décision de suspension, la lenteur dans la mise en place de la commission de vérification et surtout une certaine notification renvoyant les agents à la maison en attendant la suite de la procédure. Pour Me Tchiakpè, le gouvernement devra aller plus vite pour la manifestation de la vérité afin d’éviter de mettre les innocents dans le même panier que les fraudeurs. « L’Etat aurait pu mettre en place la commission, recueillir les preuves afin d’identifier les individus qui auraient fraudé pour enclencher contre eux des procédures pénales pouvant aboutir à leur radiation. On ne doit pas pénaliser tout le monde parce que l’on a des présomptions de fraudes » a-t-il indiqué. Cet avocat ne sera pas le seul aux côtés des agents recrutés à travers les concours dits frauduleux. Armand Lawin, Secrétaire général du syndicat des travailleurs de l’administration centrale des finances, se dit également disposé à les « soutenir jusqu’à la fin ». Des soutiens qui rassurent les concernés qui ne souhaitent que justice. « Nous attendons la constitution de la commission que nous voudrons neutre et objective », a laissé entendre l’un des participants.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

22-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)