Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affaire quittances minorées : Onze cadres de la mairie d’Abomey-Calavi présentés au Procureur ce jour

JPEG - 331.5 ko

La police nationale joue convenablement sa partition pour mettre hors d’état de nuire toutes les personnes impliquées dans l’affaire « quittances minorées à la mairie d’Abomey-Calavi ». Saisi par une plainte contre x du maire Georges Bada le 6 novembre dernier, le commissariat central d’Abomey-Calavi a aussitôt ouvert une enquête pour élucider l’affaire relative aux manipulations qui s’opèrent sur les quittances au niveau des guichets de la régie principale de l’hôtel de ville. Sur instruction du Directeur Général de la Police nationale, le Contrôleur général de police Idrissou Moukaïla, au total 11 personnes ont été déjà arrêtées et gardées à vue au commissariat d’Abomey-calavi.

Les mis en causes arrêtés
Ainsi, en dehors de Zomassi Denise, Agbodja Abouta Angèle, Akpahoundjo Igor, Agbahoundé Carine, Fagnissê Arnaud, Mèhinto Hounsa et Gelase Hounguè tombés dans les mailles de la police depuis la semaine dernière, 4 autres agents sont rattrapés par les officiers de police. Les révélations des premiers mis en cause ont permis de mettre la main sur Richard Gnansounou, Marc Avocetien, Marcelline Houessou et Bruno Sovi. Il est reproché à ces derniers, selon la plainte déposée par le maire Georges Bada, la manipulation des fiches servant à faire les formalités d’usage en matière de certification des actes fonciers et domaniaux. Sur certaines quittances, la valeur est minorée puis trafiquée portant préjudice aux caisses de la commune. Les mis en cause seront présentés ce jour au Procureur de la République près le Tribunal de première instance de 2e classe d’Abomey-Calavi.
Faladé Romulus et Loukpéda Serge toujours en cavale
Cependant, en dehors de ces 11 agents de la mairie d’Abomey-Calavi arrêtés, deux autres sont encore recherchés par la police nationale. Il s’agit de Faladé Romulus et Loukpéda Serge en cavale. A travers un communiqué signé du maire Georges Bada, ils sont d’ailleurs invités à reprendre service au plus tard le vendredi prochain au risque d’être considérés comme démissionnaires. Quant au Directeur Général de la Police nationale Idrissou Moukaïla, il a donné des instructions fermes au Commissaire d’Abomey-Calavi Sylvère Lima pour que les deux fugitifs soient appréhendés.
Richard AKOTCHAYE

14-11-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Réformes pour les femmes !
23-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
La femme, les femmes…Avec le président Adrien Houngbédji aux commandes de l’Assemblée nationale, leur représentativité au parlement est décidément (...) Lire  

Editorial : Le combat pour les femmes
23-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’impératif dialogue !
22-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’œuvre salvatrice des 7 sages
22-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Fièvre hémorragique à virus Lassa : Le Bénin compte ses (...)
23-01-2018, La rédaction
Les signaux sont au rouge. Face à la menace persistante de l’épidémie à virus Lassa, notamment dans le Nord Bénin, les (...)  

Fédération béninoise de babyfoot : Le Bénin prend part au Congrès (...)
22-01-2018, La rédaction
Le Bénin a pris part cette année au Congrès mondial des Fédérations de Babyfoot qui s’est tenu du 19 au 21 janvier (...)  

Mariage des enfants et grossesses en milieu scolaire : Le Close (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
En plein 21è siècle, le Bénin enregistre encore de nombreux cas de mariages des enfants et de grossesses en milieu (...)  

Examens blancs au secondaire : Garantir de bons résultats dans la (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
Il y a du nouveau dans les établissements publics d’enseignement secondaire. Dans un communiqué en date du 9 janvier (...)