Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affaire quittances minorées : Onze cadres de la mairie d’Abomey-Calavi présentés au Procureur ce jour

JPEG - 331.5 ko

La police nationale joue convenablement sa partition pour mettre hors d’état de nuire toutes les personnes impliquées dans l’affaire « quittances minorées à la mairie d’Abomey-Calavi ». Saisi par une plainte contre x du maire Georges Bada le 6 novembre dernier, le commissariat central d’Abomey-Calavi a aussitôt ouvert une enquête pour élucider l’affaire relative aux manipulations qui s’opèrent sur les quittances au niveau des guichets de la régie principale de l’hôtel de ville. Sur instruction du Directeur Général de la Police nationale, le Contrôleur général de police Idrissou Moukaïla, au total 11 personnes ont été déjà arrêtées et gardées à vue au commissariat d’Abomey-calavi.

Les mis en causes arrêtés
Ainsi, en dehors de Zomassi Denise, Agbodja Abouta Angèle, Akpahoundjo Igor, Agbahoundé Carine, Fagnissê Arnaud, Mèhinto Hounsa et Gelase Hounguè tombés dans les mailles de la police depuis la semaine dernière, 4 autres agents sont rattrapés par les officiers de police. Les révélations des premiers mis en cause ont permis de mettre la main sur Richard Gnansounou, Marc Avocetien, Marcelline Houessou et Bruno Sovi. Il est reproché à ces derniers, selon la plainte déposée par le maire Georges Bada, la manipulation des fiches servant à faire les formalités d’usage en matière de certification des actes fonciers et domaniaux. Sur certaines quittances, la valeur est minorée puis trafiquée portant préjudice aux caisses de la commune. Les mis en cause seront présentés ce jour au Procureur de la République près le Tribunal de première instance de 2e classe d’Abomey-Calavi.
Faladé Romulus et Loukpéda Serge toujours en cavale
Cependant, en dehors de ces 11 agents de la mairie d’Abomey-Calavi arrêtés, deux autres sont encore recherchés par la police nationale. Il s’agit de Faladé Romulus et Loukpéda Serge en cavale. A travers un communiqué signé du maire Georges Bada, ils sont d’ailleurs invités à reprendre service au plus tard le vendredi prochain au risque d’être considérés comme démissionnaires. Quant au Directeur Général de la Police nationale Idrissou Moukaïla, il a donné des instructions fermes au Commissaire d’Abomey-Calavi Sylvère Lima pour que les deux fugitifs soient appréhendés.
Richard AKOTCHAYE

14-11-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est un ouf de soulagement pour les étudiants. Ceux inscrits à l’Université de Parakou et qui sont en instance de soutenance viennent de voir une (...) Lire  

En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique judiciaire : Emile Madjronon (...)
18-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Les flammes du désespoir
17-04-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Ravip au ministère du Tourisme, de la culture et des sports : (...)
19-04-2018, La rédaction
Les citoyens béninois ou les personnes résidant en République du Bénin sont invités à se rendre dans le centre (...)  

Clôture imminente du RAVIP : Le Président du CNS-BEN mobilise les (...)
19-04-2018, La rédaction
Le Président du Conseil national des supporters du Bénin (Cns-Bénin), Léopold Houankoun a lancé un appel à tous les (...)  

Ravip : Alimi Odoun appelle les retardataires à se faire (...)
18-04-2018, La rédaction
Dernière ligne droite dans le cadre du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). (...)  

Lutte contre l’insécurité au Bénin : Un véhicule haut de gamme braqué (...)
18-04-2018, Isac A. YAÏ
Promptitude et efficacité. Ce sont les mots qui caractérisent désormais les actions de la Police Républicaine, sous (...)