Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affrontement entre populations suite à la contestation du maire Sounou Bouko Bio : Que s’est-il réellement passé à Tchaourou ?

JPEG - 264.6 ko
La police a veillé aux grains pour que la paix revienne à Tchaourou

Jeudi 1er octobre 2015, 5h du matin. Dans le calme absolu de l’aube. Le maire de la commune de Tchaourou, Sounou Bouko Bio reçoit une alerte. Il lui fallait à tout prix déjouer un complot contre sa personne. Des individus s’apprêtaient à poser des actes attentatoires contre sa personne et sa famille. Avant 6h 30. Ainsi, il vide immédiatement les lieux pour se mettre à l’abri de la horde en furie.
Peu avant 7 h. Des individus font irruption dans sa résidence qu’ils saccagent sous prétexte que le maire Sounou Bouko Bio a été mal élu. Réplique violente des militants du parti du maire, emportés par la vengence. Couteaux, coupe-coupe, machettes, gourdins et pierres en mains, les deux camps se sont violemment affrontés. C’était une rude et sanglante bataille. Bilan : plusieurs manifestants blessés, poignardés, d’autres sérieusement molestés. Même les usagers de la route Inter-Etats Parakou-Savè n’ont pas été épargnés. Non seulement, nombre d’entre eux ont reçu des jets de pierres, mais aussi et surtout, ils ont été tenus en respect dans leurs véhicules pendant plusieurs minutes avant l’arrivée des forces de l’ordre ; la voie étant barricadée de part et d’autre à l’aide des troncs d’arbres et de grosses pierres. L’appel au calme des forces de sécurité publique n’a pas été entendu par ces manifestants surexcités et décidés à s’entre-tuer. Les blessés, tant dans la commune qu’à la résidence du maire et sur la voie publique dépassent la cinquantaine, a-t-on appris. Et dans la foulée, des manifestants s’en sont pris à un policier et lui ont fracturé le bras gauche. Ainsi, les éléments de Sessi Louis Philippe Houndégnon, Directeur général de la police nationale ont commencé par faire usage de gaz lacrymogène et de grenades. La charge des policiers a été violente.
Aux envions de 18h, le calme est revenu. Les blessés ont été évacués à l’hôpital de zone où ils suivent actuellement des soins intensifs. Le directeur départemental Alibori-Borgou de la police nationale a envoyé du renfort, un détachement impressionnant de policiers pour quadriller toute la commune.
La préfète des départements de l’Alibori et du Borgou accusée
Le maire de la commune de Tchaourou, Sounou Bouko Bio n’a pas porté de gants pour attaquer la préfète des départements de l’Alibori et du Borgou, Salamatou Kora épouse Tonou. Il l’accuse d’avoir refusé de prendre un arrêté par rapport à l’installation des conseillers communaux pour publication au journal officiel conformément aux textes et règlements en vigueur. « C’est la préfète qui est responsable de tout », a-t-il dit.
C’est désormais le calme à Tchaourou, après un jeudi noir marqué par la violence politique.

2-10-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Lancement de la campagne électorale à l’Université de Parakou : La (...)
20-10-2017, La rédaction
L’Université de Parakou s’apprête à renouveler son équipe rectorale. Le rendez-vous pour cette alternance est prévu pour (...)  

Fronde sociale à la Sucrerie Complant du Bénin : Sèhoueto remet le (...)
20-10-2017, La rédaction
Le sens d’écoute et de management du Ministre de l’Industrie et de l’Artisanat, Lazare Sèhoueto vient de payer dans la (...)  

Renforcement de capacités des femmes : Les époux et proches parents (...)
20-10-2017, Karim O. ANONRIN
Les époux et les proches parents des femmes bénéficiaires du Programme de renforcement de capacités d’action des femmes (...)  

Point de presse du Comité technique de pilotage : « Le Ravip (...)
19-10-2017, La rédaction
Il n’y a pas de raisons de croire à une intrigue politique autour d’une opération qui se veut purement technique et (...)