Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Approvisionnement en médicaments et consommable médicaux de qualités : Les portes de la Came ouvertes au public ce vendredi

JPEG - 248.8 ko

Populations et professionnels du secteur de la santé sont invités ce vendredi 2 juin 2017 à se porter vers les 3 agences (Cotonou, Parakou, Natitingou) de la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) pour mieux s’informer sur les prestations de cette structure qui approvisionne à ce jour près de 1000 formations sanitaires ainsi que des officines de pharmacies privées. C’est en prélude à ce rendez-vous d’échanges avec son public que la Direction générale de la Came a organisé hier à son siège, une conférence de presse pour éclairer la lanterne des hommes des médias sur ses missions.
« Cette journée nous permettra non seulement d’informer les populations sur les missions et les activités de la Came mais, elle permettra également d’attirer davantage l’attention des populations sur le danger que constituent les médicaments vendus dans le circuit illicite. Nous voudrions une nouvelle fois saisir l’occasion de cette journée porte ouverte pour insister sur la nécessité de recourir aux médicaments du circuit formel et officiel notamment les génétiques de qualité qui sont disponibles à la Came pour des soins à moindre coût », a déclaré le Directeur général de la Came, Kokou Afogbé. Cette journée permettra de vulgariser les critères et modalités d’accès aux produits cédés par la Came et d’expliquer au public le système d’Assurance qualité des produits mis en place, car pour garantir la qualité et la sécurité des produits, la structure dispose d’un système d’Assurance pour l’acquisition, la réception, le stockage et la distribution, soutenu par un manuel assurance qualité conformément aux recommandations et aux principes de l’Oms. La journée porte ouverte se déroulera simultanément, de 9h à 16h, au niveau des 3 agences régionales à savoir Cotonou (dans l’enceinte du ministère de la santé), Parakou (quartier Ladji Farani en face du centre de santé communal), Natitingou (dans l’enceinte de la direction départementale de la santé). « Je voudrais insister sur le fait que les médicaments vendus dans le circuit informel constituent un danger pour la santé des populations et les inviter à recourir aux médicaments du circuit formel et officiel, surtout les médicaments essentiels génériques de qualité et disponibles au niveau des hôpitaux et des centres de santé pour des soins à moindre coût. La Came fait exclusivement la générique pour les couches défavorisées. Nous avons tous les produits pour faire face à toutes les affections courantes », a laissé entendre le Directeur général de la Came, Kokou Afogbé. L’opération Pangea IX n’a donc pas créée une sorte de déserte au niveau des médicaments a-t-il soutenu.
Il faut rappeler que la Centre d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) a été créée en 1989 dans le cadre des mesures d’accompagnement du programme d’ajustement structurel au profit des couches fragiles de la société à l’amélioration de la disponibilité des produits médicaux dans les formations sanitaires et a démarré ses activités en 1991. Mais, les statuts actuels de la Came adopté en 2010 et enregistrés en 2014 ont fait d’elle une association à but non lucratif régie par la loi de 1901. Et elle a signé une convention de partenariat avec le gouvernement béninois et est soumise à l’obligation de contrôle de ce dernier dans l’exécution de sa mission de santé publique.

1er-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
Et si on partageait nos expériences ? La conviction récente du chroniqueur là-dessus, est que jamais et au grand jamais, la dot ne devrait (...) Lire  

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Mariage des enfants et grossesses en milieu scolaire : Le Close (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
En plein 21è siècle, le Bénin enregistre encore de nombreux cas de mariages des enfants et de grossesses en milieu (...)  

Examens blancs au secondaire : Garantir de bons résultats dans la (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
Il y a du nouveau dans les établissements publics d’enseignement secondaire. Dans un communiqué en date du 9 janvier (...)  

Commune d’Abomey-Calavi : Trop d’accidents nocturnes sur l’axe (...)
18-01-2018, La rédaction
Les esprits des victimes des accidents mortels sur le tronçon Godomey-Akassato vont sans doute hanter les autorités (...)  

Paralysie du secteur de la justice : Une réaction responsable des (...)
17-01-2018, Arnaud DOUMANHOUN
L’ordre des Avocats du Bénin s’est prononcé hier, à la cour d’appel de Cotonou, sur la paralysie du secteur de la (...)