Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


ASSEMBLEE GENERALE DU RJP2MB : Des journalistes et professionnels des médias musulmans du Bénin au sein d’un creuset

Le réseau des journalistes et professionnels des médias musulmans du Bénin a tenu le samedi 25 novembre 2017 son assemblée générale constitutive. Le congrès a été précédé d’une conférence publique portant sur du thème du Maoloud en Islam. C’était à la maison des médias Thomas Megnansan de Cotonou.

JPEG - 225.1 ko

Deux communications autour de deux thématiques en rapport avec la célébration ou non du Maoloud ont précédé les travaux de l’assemblée générale constitutive du réseau des journalistes et professionnels des médias musulmans du Bénin (RJP2MB). Le premier panel était composé des imams Ishak Ligali Alao, Haroun Abdallah et Abdoul Djalil Yousouf et a porté sur le thème : « le Maoloud, une célébration qui divise la communauté musulmane ». Dans le second temps, le professeur Arifari Bako Nassirou député à l’Assemblée Nationale et co parrain de l’événement, remplace l’Imam de la mosquée de Cadjèhoun Ishak Ligali Alao. L’honorable apportera autant sa touche scientifique au débat qu’il insistera sur le caractère médian des positions qui achoppent. Face au journaliste chroniqueur Djibril Bossou, les échanges ont permis d’élucider un certain nombre de mal compréhensions véhiculées sur l’opportunité du Maoloud. « Le Maoloud, on doit le célébrer tous les jours. Il doit être célébré 5 fois par jour », a précisé l’imam Abdoul Djalil Yousouf de la mosquée d’Aïdjèdo. Selon ses explications, tous les musulmans sont unanimes sur la grandeur du Prophète Mohammed. « Nous nous entendons tous sur le fait que Mohammed est un grand homme, ensuite sa naissance, parce qu’il n’est pas un homme ordinaire. Et tout ce qui s’est passé le jour de sa naissance suffit pour que cela soit célébré », a-t-il ajouté. Les apports et contributions des participants aux travaux ayant consacré la création du RJP2MB. Une assemblée générale rendue particulière de par le partage de connaissance avant l’installation du bureau.
Le réseau des journalistes et professionnels des médias musulmans du Bénin est une initiative des hommes de la presse béninoise ayant pour dénominateur commun l’Islam. C’est un creuset qui vise à faciliter la compréhension de cette religion et en même temps mettre en exergue ses enseignements. « Ce réseau n’est pas un creuset où on vient endoctriner les gens. Ce sont des musulmans qui veulent mieux comprendre leurs références religieuses, fraterniser, et surtout être dans l’action, c’est pourquoi notre credo, c’est unir et agir », a expliqué Djibril bossou, le secrétaire à l’information et à la coopération élu. Au terme des assises, un bureau de 11 membres a été installé et présidé par Akimey Housséini seidou. Abdoul Gafar Euloge Zohoungbogbo assure le secrétariat Général. Mais, l’idée est a pris corps depuis quelques mois, et bien avant l’installation officielle du réseau, les membres se sont déjà mis à l’œuvre. Ainsi, lors de leur dernière sortie, ils ont fait dons de vivres aux pensionnaires de la prison civile de Cotonou.
Ali MOUMOUNI
Les membres du bureau de la RJP2MB
-Président : Akimey SEIDOU
-Vice-président : Chams-Deen BADAROU
- Secrétaire Général : Abdoul Gafar ZOHOUNGBOGBO
- Trésorier Général : Ibrahim OROU NAM
- TG adjointe : Falilath TITI
-Secrétaire/stratégie :
El- hadj Affissou ANORIN
-Secrétaire/affaires féminines et sociales : Loukiath ZATO
- Secrétaire /formation et coopération : Djibril BOSSOU
- Secrétaire/Communication et information : Alassane SANNI.
----+++-----
- 1er Commissaire aux comptes : Abdoul Gafar RADJI
-2eme Commissaire aux comptes : Wahab ALIKPARA.

27-11-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)