Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Atelier de réflexion : Pour le développement de la filière cajou

JPEG - 80.8 ko

Partager avec les acteurs locaux les éléments de l’évolution de la filière cajou et ses acquis au cours des cinq dernières années. Tel est l’objectif de la rencontre initiée par l’Agence de promotion des investissements et d’exportations (Apiex). Ainsi, du 6 au 7 décembre 2016, les participants à cet atelier vont réfléchir sur les maillons de la filière, identifier les obstacles et définir les actions à mener pour son développement. « L’anacarde s’affirme aujourd’hui comme l’une des opportunités pour l’amélioration des revenus et la création d’emplois. Le gouvernement béninois en a fait une priorité et a l’ambition de relever le niveau et les capacités de production ainsi que les capacités locales de transformation des noix pour tirer profit des valeurs ajoutées », a expliqué Is-Deen Bourahima, Directeur général de l’Apiex. Pour Aténi Achadé, président de l’Interprofession de la filière anacarde (Ifa), le souhait des acteurs, c’est l’accompagnement du gouvernement dans la production, la commercialisation et la transformation afin de booster la filière. « Le développement de la filière est une priorité pour le gouvernement, car l’anacarde est le deuxième produit d’exportation après le coton », a précisé Créscentia Tossou Yaro, représentant le ministre d’Etat chargé du plan et du développement à cet atelier. A l’en croire, le cajou béninois est bien apprécié sur le marché international. Il représente 24% des exportations agricoles et 8% des exportations nationales. Les acteurs et le gouvernement doivent donc travailler en symbiose pour l’essor de la filière cajou au Bénin.

7-12-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Très attachés à l’habitat, des nouvelles du genre, les Béninois n’y sont jamais indifférents. Une fois de plus, avec joie et, en même temps quelques (...) Lire  

En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE
Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Révolution dans le monde numérique : Arcep et Jeny Sas offrent le (...)
24-09-2018, Isac A. YAÏ
Il est désormais possible d’avoir des noms de domaine .bj pour contribuer à la croissance économique des entreprises (...)  

Rencontres régionales des architectes d’Afrique en Côte d’Ivoire : (...)
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Le Président du Conseil national de l’Ordre des Architectes et des urbanistes du Bénin, Narcisse Justin Soglo a pris (...)  

Menace des inondations au Bénin : Sept communes du Nord et de la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
La liste des communes en situation d’alerte s’accroit. Elles sont désormais sept à passer en situation d’alerte rouge, (...)  

Secteur postal informel au Bénin : L’Arcep sensibilise les (...)
17-09-2018, Patrice SOKEGBE
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin) a effectué, vendredi dernier dans (...)