Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Atelier de sensibilisation des banques locales : Pour le financement de la transformation du Cajou béninois

JPEG - 53.5 ko

Amener les banques locales à financer la transformation du Cajou au Bénin. Tel est l’objectif de l’atelier qui a eu lieu hier à l’hôtel du Lac à Cotonou. Initié par BéninCajù, cet atelier a réuni un parterre de représentants de banques. « L’objectif est de permettre aux banques et autres institutions financières locales de mieux connaitre la filière anacarde et d’accompagner les transformateurs tout en maîtrisant les risques spécifiques à l’activité », a expliqué James Obarowski, chef de mission de BéninCajù. A l’en croire, l’accès au financement est l’un des plus grands défis de la filière pour répondre aux besoins spécifiques de la transformation. Pour permettre aux banquiers de mieux connaître et de comprendre les besoins des transformateurs, il est revenu à Valentin Atchaoué de présenter aux participants les différentes phases de la transformation des noix de cajou, la chaîne d’approvisionnement de Cajou au Bénin et les zones de production. Pour les banquiers, leurs inquiétudes demeurent l’inorganisation et l’exportation massive des noix de Cajou. A en croire Lazare Sèhouéto, ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, l’Etat prendra ses responsabilités afin que l’ordre règne dans cette filière. « L’organisation permettra à l’Etat de savoir à quel niveau intervenir dans cette filière. On est donc en train de réfléchir pour savoir les mesures à prendre », a-t-il ajouté. Pour le ministre de l’industrie, le désordre est terminé car, la loi de finances de 2017 réglera beaucoup de problèmes dans ce secteur. Et désormais, les textes seront appliqués afin d’encourager la transformation sur place des noix de Cajou au Bénin.

24-11-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)