Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Baccalauréat session de juin 2016 : les candidats composent dans la sérénité

L’examen pour l’obtention du premier diplôme universitaire a été lancé hier sur toute l’étendue du territoire national. Très tôt, candidats et parents ont pris d’assaut les centres de compositions. Les premiers pour retrouver leur salle et se mettre en condition pour la composition, les seconds pour se rassurer que leurs progénitures sont bel bien venues dans le centre à l’heure et aptes pour affronter les premières épreuves. Dans tous les centres parcourus, pas d’incident majeur, les compositions se déroulent en toute quiétude.

JPEG - 223.1 ko

1008 candidats inscrits dont 07 absents au Ceg Gbégamey
L’examen du baccalauréat session de juin 2016 a effectivement démarré hier matin sur toute l’étendue du territoire national. Sur un total de 1008 candidats inscrits répartis dans 34 salles, 1001 ont répondu présents au lancement de la première épreuve au centre de composition du Ceg Gbégamey qui accueille les candidats de la série D. 8h, la sirène retentit et donne le top du déballage l’enveloppe de la première épreuve, le ‘’ Français’’. D’une durée de 4h, l’épreuve est composée de trois sujets au choix à savoir : la contraction de texte, le commentaire composé et la dissertation. Pour le chef centre du Ceg Gbégamey, Julien Amoussou Akotan, les épreuves ont été libérées dans toutes les salles de composition au même moment pour permettre aux 1001 candidats présents de commencer à la même heure la composition. « Tout est au point, et l’examen a bien démarré. Deux surveillants sont affectés dans chaque salle de composition. On note sept candidats absents dont les motifs sont inconnus », a-t-il déclaré. Au lancement de l’épreuve de Français, le chef centre Julien Amoussou Akotan a invité les candidats à ne pas paniquer en face des sujets. Il les a exhortés à bien lire les épreuves afin de pouvoir faire le bon choix pour accroître leur chance de réussite. Ainsi, pendant les trois jours de composition, les candidats de la série D auront à composer dans sept matières.

Candidats-parents, une histoire d’amour !
Les premières épreuves du baccalauréat session de juin 2016 se sont déroulées sans incidence majeure au Collège d’Enseignement général le Plateau. Mais ce qui retient le plus l’attention, c’est l’intérêt que portent les parents pour leurs enfants à quelques minutes du lancement des épreuves. Il est 6h45. Pendant que le corps de supervision donnait des instructions pour assurer au mieux la surveillance, l’Agent de sécurité et le comptable interdisaient l’accès à l’établissement aux parents, surtout les mamans, qui aidaient les candidats à vite retrouver les salles de composition. « Chers Parents, libérez les enfants !….Sevrez-les !….Les parents dehors ! », lancent-ils, tout furieux, car il est clairement affiché au mur que l’accès à l’établissement est formellement interdit à toute personne étrangère, y compris les parents d’élèves. Malgré les rappels à l’ordre, certains parents sont toujours aux côtés de leurs enfants. Après des menaces de renvoi des candidats, les choses sont rentrées dans l’ordre. A 12h, c’est la pause. Certaines mères, à l’heure, attendaient au portail et ont apporté de la nourriture à leurs enfants. « Je préfère amener à manger à ma fille, car tout ce qu’on prépare ici ne rassure pas. Je ne veux pas qu’il tombe malade en ce moment… », déclare Justine, mère de la candidate Firmine. Il faut souligner qu’au Ceg le Plateau, 1040 candidats étaient inscrits et 1031 candidats ont effectivement composé.

1200 candidats comoposent au Ceg1 Abomey-Calavi

JPEG - 188.5 ko

A 8h30, dans la salle A11 au centre de composition du Ceg1 Abomey-Calavi, Yves Amoussou, examinateur, a ouvert les enveloppes qui contenaient les épreuves avant de les distribuer aux candidats. Ensuite, il a prodigué des conseils aux candidats et les a exhortés à la concentration. Il est à noter que plus de 1200 candidats planchent pour cet examen dans le centre de composition du Ceg1 d’Abomey-Calavi. Sérénité, concentration, et aussi anxiété pouvaient se lire sur les visages des candidats. Pour Rivalande Vieyra, candidate au Bac, « le grand jour tant attendu est là. J’ai attendu ce jour depuis des mois et maintenant plus que jamais, je suis prête à affronter ces épreuves avec succès. J’ai le niveau et avec l’aide de Dieu, je réussirai ». Aussi, confie-t-elle, « il n’y a pas de miracle, qui sème le vent récolte la tempête. Ceux qui ont appris réussiront à tirer leur épingle du Jeu ». Pour sa part, le chef centre a invité les parents à plus d’attention envers les enfants durant les jours de composition. « Les parents doivent éviter de troubler les enfants après chaque épreuve. Ils doivent aussi veiller à ce qu’ils se couchent tôt et mettre à leur disposition des imperméables qui leur permettront de se protéger en cas de pluie ». De même, il a demandé aux candidats d’éviter la tricherie qui est une mauvaise pratique qui leur sera préjudiciable lorsqu’ils seront surpris ». Au-delà de quelques absences et d’un exclu pour défaut de carte d’identité, aucun incident majeur n’a été enregistré.

21-06-2016, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)