Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Boycott du renouvellement de la convention de Canal3 : Une pilule de la Haac qui a du mal à passer

JPEG - 185.8 ko
Adam Boni Tessi, président de la Haac

Pas de signature du renouvellement de la convention de la chaîne de télévision Canal 3. La surprenante raison de ce rendez-vous manqué, c’est le boycott mardi dernier de la cérémonie par les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Il fallait donc que Canal3 soit programmé pour le renouvellement de sa convention pour que les Béninois assistent à cet inédit boycott des conseillers de la Haac pour des raisons de manque criant de moyens de fonctionnement. Une première. Et s’il est vrai que la Haac sous le président Adam Boni Tessi est asphyxiée financièrement et a de bonnes raisons de se fâcher contre le gouvernement, le choix du jour et la forme de la manifestation du mécontentement sont très troublants.
En effet, pour nombre de Béninois, cette coïncidence entre le jour du renouvellement de la convention de Canal3 et le mouvement de colère des conseillers de la Haac est tout sauf anodine. Est-ce un boycott aux relents politiques ? Une tribune pour médiatiser le boycott et se faire mieux entendre ? Tout compte fait, la situation critique à la Haac ne date certainement pas de quelques mois. Mais, aucun acte fort n’a été posé par les conseillers pour se faire entendre. Pourquoi avoir alors attendu la cérémonie de renouvellement de la convention de Canal3 et ainsi laisser libre cours à des insinuations et à l’indignation des responsables de Canal 3 ?
Ce qui est certain, les téléspectateurs de la chaîne de télévision privée ont pris acte de ce que si jusqu’ici, il n’y a pas renouvellement de la convention de Canal3, la faute est imputable à la Haac. Du côté de Canal3, c’est désormais l’attente pour la précieuse signature de la convention. Car, le boycott de la Haac est, ni plus ni moins, qu’un cheveu sur la soupe.

3-09-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1830

Fabrication des briques en terre battue : Réinventer le bâti pour (...)
19-01-2017, La rédaction
Pour la construction d’infrastructures, résistantes aux intempéries, un choix efficace du matériau est indispensable. (...)  

Entretien avec Professeur agrégé en ophtalmologie sur le Glaucome : (...)
18-01-2017, La rédaction
En Afrique, la cécité de l’œil est de plus en plus croissante. La première cause est la cataracte. Mais une autre cause (...)  

Arrêtés à Kandi : Deux trafiquants d’ivoire condamnés à 6 mois (...)
18-01-2017, La rédaction
Le tribunal de Kandi a rendu hier son verdict en défaveur des trafiquants arrêtés avec 3,2 Kg d’ivoire, en octobre (...)  

Prof. Michel Boko, à propos de l’assainissement de la ville de (...)
18-01-2017, La rédaction
Les différentes actions entreprises par le Gouvernement ces derniers mois pour la protection de l’Environnement (...)