Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Boycott du renouvellement de la convention de Canal3 : Une pilule de la Haac qui a du mal à passer

JPEG - 185.8 ko
Adam Boni Tessi, président de la Haac

Pas de signature du renouvellement de la convention de la chaîne de télévision Canal 3. La surprenante raison de ce rendez-vous manqué, c’est le boycott mardi dernier de la cérémonie par les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Il fallait donc que Canal3 soit programmé pour le renouvellement de sa convention pour que les Béninois assistent à cet inédit boycott des conseillers de la Haac pour des raisons de manque criant de moyens de fonctionnement. Une première. Et s’il est vrai que la Haac sous le président Adam Boni Tessi est asphyxiée financièrement et a de bonnes raisons de se fâcher contre le gouvernement, le choix du jour et la forme de la manifestation du mécontentement sont très troublants.
En effet, pour nombre de Béninois, cette coïncidence entre le jour du renouvellement de la convention de Canal3 et le mouvement de colère des conseillers de la Haac est tout sauf anodine. Est-ce un boycott aux relents politiques ? Une tribune pour médiatiser le boycott et se faire mieux entendre ? Tout compte fait, la situation critique à la Haac ne date certainement pas de quelques mois. Mais, aucun acte fort n’a été posé par les conseillers pour se faire entendre. Pourquoi avoir alors attendu la cérémonie de renouvellement de la convention de Canal3 et ainsi laisser libre cours à des insinuations et à l’indignation des responsables de Canal 3 ?
Ce qui est certain, les téléspectateurs de la chaîne de télévision privée ont pris acte de ce que si jusqu’ici, il n’y a pas renouvellement de la convention de Canal3, la faute est imputable à la Haac. Du côté de Canal3, c’est désormais l’attente pour la précieuse signature de la convention. Car, le boycott de la Haac est, ni plus ni moins, qu’un cheveu sur la soupe.

3-09-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Excités et brûlant d’impatience que l’initiative voie très vite le jour. Pourtant, pour le moment, nous en sommes loin. Juste à l’étude de (...) Lire  

Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Don de matériels de travail au groupement féminin du zou : Le (...)
23-10-2017, Géraud AGOÏ
l’État béninois renforce les capacités en matériels des groupements féminins du département du Zou. Vendredi dernier, 32 (...)  

Grève dans le secteur de la santé : Contrevérités autour de la mise (...)
23-10-2017, La rédaction
En période de crise sociale, toutes les occasions sont bonnes pour donner de l’ampleur à une cause et surtout amener (...)  

Abomey : Bientôt un centre d’intégration et d’épanouissement des (...)
23-10-2017, La rédaction
La cité historique d’Abomey abritera d’ici la fin de l’année le premier Centre d’Intégration et d’Epanouissement des (...)  

Cour d’appel de Cotonou : Le Procureur général Emmanuel Opita (...)
23-10-2017, La rédaction
La grande salle d’audience A de la cour d’appel de Cotonou a servi de cadre le vendredi dernier à l’installation (...)