Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Commercialisation de noix d’anacarde : Sèhoueto dénonce les ‘’intermédiaires’’ de la filière

JPEG - 80.8 ko

Le Ministre de l’Industrie, du commerce, et de l’Artisanat est soucieux d’un minimum de transparence et d’éthique dans la commercialisation de noix d’anacarde. En procédant au lancement de la campagne de commercialisation de ce produit de rente, Lazare Sèhoueto a dénoncé certains acteurs qui préfèrent agir dans l’ombre pour bénéficier des profits. Il s’agit d’intermédiaires qui, dit-il, « n’ont aucune entreprise, mais profitent de la filière plus que les producteurs ». Pour le ministre du commerce, ces prédateurs ne sont pas des perdants. C’est le Benin qui perd. « Les arrêtés ne sont pas prêts, mais vous pouvez commencer la commercialisation, chercher le profit en sauvegardant la filière. Les problèmes de notre filière ont pour noms Transparence, équité et loyauté des transactions », a-t-il insisté. Lazare Sèhoueto a informé les acteurs de ce que le kilogramme de la noix d’anacarde sera cédé à 500 francs Cfa Il a saisi l’occasion pour décliner la vision du gouvernement du Nouveau départ pour ce secteur. « Le souci du gouvernement est de porter la production à environ 300.000 tonnes d’ici 5 ans et de transformer sur place au Bénin au moins la moitié de la production », a-t-il martelé, en encourageant par conséquent les producteurs à fournir un peu plus d’efforts. Avant le ministre du commerce, se sont succédé au pupitre, le ministre de l’agriculture, le maire de la commune de Glazoué et le représentant de l’interprofession. Pour le ministre de l’Agriculture, l’anacarde représente le deuxième produit d’exportation du Benin, raison pour laquelle une attention toute particulière doit être accordée à ce produit. Le président de Ifa Bénin, Atchadé Aténi a quant à lui profité de l’occasion pour présenter les doléances des acteurs de la filière.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

6-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)