Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Commercialisation de noix d’anacarde : Sèhoueto dénonce les ‘’intermédiaires’’ de la filière

JPEG - 80.8 ko

Le Ministre de l’Industrie, du commerce, et de l’Artisanat est soucieux d’un minimum de transparence et d’éthique dans la commercialisation de noix d’anacarde. En procédant au lancement de la campagne de commercialisation de ce produit de rente, Lazare Sèhoueto a dénoncé certains acteurs qui préfèrent agir dans l’ombre pour bénéficier des profits. Il s’agit d’intermédiaires qui, dit-il, « n’ont aucune entreprise, mais profitent de la filière plus que les producteurs ». Pour le ministre du commerce, ces prédateurs ne sont pas des perdants. C’est le Benin qui perd. « Les arrêtés ne sont pas prêts, mais vous pouvez commencer la commercialisation, chercher le profit en sauvegardant la filière. Les problèmes de notre filière ont pour noms Transparence, équité et loyauté des transactions », a-t-il insisté. Lazare Sèhoueto a informé les acteurs de ce que le kilogramme de la noix d’anacarde sera cédé à 500 francs Cfa Il a saisi l’occasion pour décliner la vision du gouvernement du Nouveau départ pour ce secteur. « Le souci du gouvernement est de porter la production à environ 300.000 tonnes d’ici 5 ans et de transformer sur place au Bénin au moins la moitié de la production », a-t-il martelé, en encourageant par conséquent les producteurs à fournir un peu plus d’efforts. Avant le ministre du commerce, se sont succédé au pupitre, le ministre de l’agriculture, le maire de la commune de Glazoué et le représentant de l’interprofession. Pour le ministre de l’Agriculture, l’anacarde représente le deuxième produit d’exportation du Benin, raison pour laquelle une attention toute particulière doit être accordée à ce produit. Le président de Ifa Bénin, Atchadé Aténi a quant à lui profité de l’occasion pour présenter les doléances des acteurs de la filière.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

6-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Micmac à préjudice pour Djougou !
27-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des légèretés administratives à donner la chair de poule ! Un préjudice énorme aux populations de Djougou et à un entrepreneur qui ne peut passer sous (...) Lire  

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Cep 2017 : Un taux de réussite de 65,15%
24-07-2017, Patrice SOKEGBE
Cep 2017 : Un taux de réussite de 65,15%
24-07-2017, Patrice SOKEGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2100

Empêcher la mise entre parenthèse du droit syndical à la Police, un (...)
27-07-2017, La rédaction
Le syndicalisme policier dans notre pays date de plus de dix ans. Cela n’a été possible qu’après des négociations (...)  

Communication pour la promotion de la nutrition au Bénin : Le (...)
27-07-2017, La rédaction
Le Secrétariat permanent du Conseil national de l’Alimentation et de la Nutrition (Sp-Can) a procédé hier, à Bénin (...)  

Echanges sur le système éducatif béninois : (...)
26-07-2017, La rédaction
Ils estiment que les curricula de formation doivent être en adéquation avec les domaines d’activités réels qui existent (...)  

Entretien avec le Docteur Orens Avoungnansou sur les maladies de (...)
26-07-2017, Isac A. YAÏ
Les maladies de la prostate tuent de plus en plus les hommes d’un certain âge. Mais ces maladies peuvent être (...)