Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Commune d’Akpro-Missérété : Le conseil communal suspend la fête du culte Oro jusqu’à nouvel ordre

JPEG - 90.4 ko

Le conseil communal d’Akpro-Missérété sous l’égide du Maire Michel Bahou a décidé de suspendre la fête du culte Oro dans la localité. Ceci, à cause de plusieurs actes de vandalisme et d’incivisme posés par certains adeptes de ce fétiche. C’est ainsi que le mardi 10 octobre dernier, le Maire Michel Bahou, entouré des responsables de la police nationale détachés dans la Commune, a rencontré les adeptes du fétiche Oro de tous les arrondissements pour leur notifier la décision. C’était dans la salle de fête de la maison des jeunes d’Akpro-Missérété. « …Cette décision fait suite à des comptes-rendus macabres faits par des forces de l’ordre qui ont constaté des coups et blessures volontaires lors de leurs opérations ; ce qui est interdit par notre Constitution. La fête du culte Oro qui s’est déroulée dans la Commune d’Akpro-Missérété est une fête de règlement de compte. Ceci, parce qu’un groupe s’est rendu au domicile du Chef de village de Tchian pour réclamer sa tête pour aller aménager une forêt sacrée. Certains ont brandi des tronçonneuses pour menacer des gendarmes. Il leur a été interdit de fermer la voie inter-Etats passant par Akpro-Msisérété, mais des adeptes de Oro ont bloqué cette voie. Nous avons dû faire appel aux forces de sécurité pour que l’ordre soit rétabli. Il est arrivé à une femme en travail qui se rendait dans une maternité de se voir bloquer le passage par des gens. La femme a passé 2 heures de temps là et c’est la gendarmerie qui est intervenue pour qu’on la laisse partir. Il est aussi arrivé que les gens soient allés dans la maison d’un pasteur frapper à la porte de sa femme. La femme a dû joindre son mari au téléphone. Dès que le mari est arrivé, ces gens l’ont terrassé, lui ont versé de l’huile et du sodabi sur la tête. C’est encore grâce à l’intervention de la brigade de gendarmerie de Katagon que nous avons pu sauver ce pasteur (...) Ce qui est dangereux, c’est qu’il y en a parmi eux qui sont allés chercher de gros bras au Nigeria pour des affrontements dans notre Commune. Fort de tout ce qui s’est passé, le conseil communal a pris la décision de suspendre les activités du culte Oro dans la Commune de Akpro-Missérété jusqu’à nouvel ordre. Ce sont ces raisons qui motivent la rencontre avec les dignitaires du culte Oro… », a déclaré le Maire Michel Bahou après la rencontre.

12-10-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Excités et brûlant d’impatience que l’initiative voie très vite le jour. Pourtant, pour le moment, nous en sommes loin. Juste à l’étude de (...) Lire  

Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Don de matériels de travail au groupement féminin du zou : Le (...)
23-10-2017, Géraud AGOÏ
l’État béninois renforce les capacités en matériels des groupements féminins du département du Zou. Vendredi dernier, 32 (...)  

Grève dans le secteur de la santé : Contrevérités autour de la mise (...)
23-10-2017, La rédaction
En période de crise sociale, toutes les occasions sont bonnes pour donner de l’ampleur à une cause et surtout amener (...)  

Abomey : Bientôt un centre d’intégration et d’épanouissement des (...)
23-10-2017, La rédaction
La cité historique d’Abomey abritera d’ici la fin de l’année le premier Centre d’Intégration et d’Epanouissement des (...)  

Cour d’appel de Cotonou : Le Procureur général Emmanuel Opita (...)
23-10-2017, La rédaction
La grande salle d’audience A de la cour d’appel de Cotonou a servi de cadre le vendredi dernier à l’installation (...)