Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Conseil des ministres/Sécurité nationale : Houndégnon revient aux affaires pour lutter contre le terrorisme

JPEG - 286.3 ko

Il devra à nouveau répondre à l’appel de la République ! L’inspecteur général de Brigade, Sessi Louis Philippe Houndégnon est promu par le président Patrice Talon au poste de Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le Terrorisme. C’est l’une des mesures individuelles annoncées au terme du conseil des ministres de ce mercredi 25 juillet 2018, qui aura retenu l’attention de nombre de Béninois. Le charisme et la réputation de cette figure emblématique de la police le précède, et rien qu’à l’évocation de son patronyme, bien d’esprits s’éveillent. Le Général Sessi Louis Philippe Houndégnon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a laissé son empreinte à la tête des différentes unités de la police dont il a eu la charge, et surtout reste présent dans les souvenirs des Béninois, pour ses nombreuses réformes au poste de Directeur général de l’ex Police Nationale. Quoiqu’il soit difficile de faire l’unanimité autour des actes de gouvernance d’un Homme, la perfection n’étant pas de ce monde, il convient de retenir que les réformes relatives ‘’au port obligatoire de casque, et à l’emprunt des pistes cyclables’’ ont fait baisser considérablement le taux d’accidents sur nos axes routiers. Mais il serait réducteur, de limiter les exploits du général Sessi Louis Philippe Houndégnon, à ces deux réformes bien qu’elles paraissent à nos yeux, très évocatrices en matière de préservation de la vie.

Un parcours atypique !
Un policier accompli, Louis Philippe Houndégnon est de la promotion 1995. Il a dirigé pendant 3 ans le Commissariat d’Agla à Cotonou avant de prendre pour 9 ans, le commandement du corps d’élite de l’ex Police nationale : Recherches Actions Interventions et Dissuasions (Raid). Son expérience, à la tête de cette unité, lui a permis d’avoir une bonne connaissance du milieu criminel. Et le 10 novembre 2010, il fut promu Commissaire central de la ville de Cotonou. A 41 ans, il sera promu Directeur général de la Police nationale en Conseil extraordinaire des ministres le jeudi 11 avril 2013 où il passera environ 2 ans 7 mois. Très percutant dans les renseignements, l’homme auquel Patrice Talon a donc fait appel pour prendre les destinées du Secrétariat permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le Terrorisme, a du mérite, et répond au profil correspondant à un tel poste.

Houndégnon-Talon, toute une histoire
En prononçant la nomination du Général Houndégnon, le Chef de l’Etat a choisi de primer la compétence et d’oublier le passé. Patrice Talon s’est mis au-dessus de la mêlée, en privilégiant donc l’intérêt général. Le rôle joué par le Général Houndégnon, dans l’exercice de ses fonctions d’alors (Commissaire central de Cotonou et Directeur général de la Police Nationale), dans l’affaire dite de ‘’tentative d’empoisonnement’’, est désormais du passé. Patrice Talon a tourné la page et les deux hommes se donnent désormais la main pour la sécurité des Béninois. Trêve de suspicions, les mauvaises langues peuvent se trouver d’autres vocations. Pour Houndégnon et Talon, une nouvelle page s’ouvre.

26-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Rapport 2018 de l’Oms : La pollution de l’air, un poison pour (...)
8-11-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Isac A. YAÏ
Rapport 2018 de l’Oms : La pollution de l’air, un poison pour (...)
8-11-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Isac A. YAÏ


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Gala des 100 entreprises les plus dynamiques du Bénin et de (...)
13-11-2018, Isac A. YAÏ
L’Institut les cours Sonou confirme davantage qu’il est le symbole de la qualité au Bénin et dans l’espace Uemoa. Et (...)  

Rapport annuel 2017 de Caritas Bénin : Pour l’amélioration des (...)
13-11-2018, La rédaction
Après deux jours de réflexion sur la cohésion sociale au Bénin, place à l’auto-évaluation et à la réédition des comptes. (...)  

"C’est pas du vent" : L’émission de RFI se délocalise
13-11-2018, La rédaction
A l’occasion de la troisième édition du Rfi Challenge App Afrique, l’enregistrement en public de l’émission "C’est pas (...)  

13ème assemblée générale de l’ l’Eeeoa : « Le renforcement des (...)
12-11-2018, La rédaction
L’Assemblée générale de l’Eeeoa du West africain power pool (Wapp) ou Système d’échange d’énergie électrique ouest (...)