Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Consommation du riz local : Le gouvernement appelé à soulager les peines des producteurs

Le Bénin dispose désormais des qualités de riz qui peuvent valablement concurrencer celles importées. Outre les marchés voisins que sont le Nigeria et le Togo qui en raffolent, le marché local, surtout les grands ménages (prisons, hôpitaux, cantines scolaires et universitaires, garnisons, etc) sont appelés à l’expérimenter afin de soulager les peines des producteurs.

JPEG - 403.2 ko

« Consommons local ». Ce slogan ne doit plus être une incantation mais devrait rentrer dans nos habitudes alimentaires. Le riz est la deuxième céréale la plus consommée après le maïs au Bénin. Il ne s’agit plus d’attendre les grandes réjouissances ou les jours de fête avant de manger du riz. Mais la consommation du riz localement produit peine à prendre, surtout par les grands ménages que sont les prisons, les garnisons, les cantines scolaires et universitaires, les hôpitaux, etc. Dans un plaidoyer relatif à la promotion de la consommation du riz local à travers les achats institutionnels, le Conseil de concertation des riziculteurs du Bénin (Ccr-B) a mobilisé la semaine écoulée à Grand-Popo, les professionnels des médias autour des enjeux de la filière pour son essor. Dans une approche de plus-values économiques, les producteurs ont estimé que le riz produit au Bénin est meilleur et pourrait être consommé par le biais des achats institutionnels. Avec l’appui technique de l’Union européenne, Veco West Africa et la Ctb, les riziculteurs béninois disposent désormais des outils nécessaires pour produire du riz « Made in Benin » en quantité industrielle. Il ne leur reste qu’à conquérir une partie du marché local à travers les grands ménages.

La volonté politique sollicitée
La première difficulté à laquelle sont confrontés les producteurs, c’est l’absence d’un cadre juridique pour faire commander le riz local dans le catalogue des commandes. A cet effet, il va falloir que l’Etat, par l’intermédiaire du ministère des finances, revoie le catalogue des commandes pour inscrire dans la liste les riz « Made in Benin ». Ainsi, les différents responsables pourraient avoir la latitude de choisir ces riz lors de leurs commandes. Mieux, l’Etat pourrait aller plus loin et faire comme le Niger, le Burkina Faso et le Sénégal en prenant un décret ou un arrêté rendant obligatoire l’approvisionnement en riz local en fonction de l’évolution de la conjoncture économique, comme c’est le cas dans le secteur du bois. Ainsi, une bouée de sauvetage sera offerte aux riziculteurs béninois dont la production ne cesse d’accroître, et cela pourrait aussi donner du souffle à l’économie du pays. Donc, une volonté politique s’avère indispensable pour soulager les peines des producteurs.

24-05-2017, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)  

Réforme du système éducatif béninois : Les lycées techniques : Quels (...)
22-09-2017, Patrice SOKEGBE
L’inadéquation entre la formation et l’emploi observée depuis peu amène bon nombre de professionnels du secteur éducatif (...)  

Journée internationale de la Paix : Le Camo et les scouts (...)
22-09-2017, La rédaction
« La paix est une affaire de tous, sans discrimination de région et de religion ». C’est le message porté hier aux (...)  

Descente des avocats dans les prisons : « Nous allons constater (...)
22-09-2017, La rédaction
Du 25 au 29 septembre prochain, les avocats effectuent une descente dans les prisons civiles du Bénin pour apprécier (...)