Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Corruption à l’aéroport de Cotonou : Yayi pour des mises en garde ce jour

JPEG - 106.9 ko
Boni en colère contre les agents en poste à l’éroport de Cotonou

Plus de corruption et d’actes de rançonnement à l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin. C’est la vision du président Boni Yayi qui, pour des plaintes de plus en plus nombreuses de corruption à l’aéroport de Cotonou, n’a pas hésité à faire relever de leurs postes tous les agents militaires et paramilitaires en service en ces lieux. Et pour s’assurer que ses ordres ont été exécutés et que plus jamais, de tels actes ne s’y reproduisent, le président Boni Yayi rencontre ce jour, tous les différentes sections qui interviennent à l’aéroport de Cotonou. Ainsi, l’inspecteur général de police, Louis-Philippe Houndégnon, le général des douanes, Charles Sèzan, le Colonel Elomon de la gendarmerie, la haute hiérarchie militaire et même les administratifs seront présents à la rencontre de ce jour. D’après des informations qui nous sont parvenues, non seulement le président Yayi veut s’assurer que tous les agents ont été effectivement relevés de leurs postes mais aussi, il entend demander aux responsables des corps militaires et paramilitaires concernés à être plus rigoureux envers leurs éléments en matière de lutte contre la corruption. Ainsi, dans sa détermination à faire de l’aéroport de Cotonou, le lieu le plus sûr et le plus sécurisé que possible et où il n’y a trace d’aucun acte de corruption, il est attendu que le chef de l’Etat Boni Yayi insiste sur la nécessité de punir sans état d’âme les récidivistes d’actes de corruption à l’aéroport ou même les radier. Ce jour donc, au palais de la présidence, ce sera pour les responsables des différents secteurs d’intervention à l’aéroport de Cotonou, une séance de mise en garde ferme du président Boni Yayi et certainement, une nouvelle ère en matière d’intégrité qui s’ouvre au niveau de cette frontière qui en a sérieusement besoin.

4-08-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)