Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Coup de filet de l’Ocrc à Cotonou : Deux cyber-escrocs Nigérians écroués

Interpellés par l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc) suite à une plainte de l’ambassadeur de la Turquie près le Bénin en date du mercredi 22 juillet 2015, deux cyber-escrocs de nationalité nigériane sont mis sous mandat de dépôt. Ils ont été arrêtés la semaine dernière et présentés au Procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou qui les a placés en détention préventive. Ils sont incarcérés à la prison civile de Cotonou le lundi passé. En effet, ce diplomate turc a saisi l’Ocrc via le ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, d’un cas de cybercriminalité dont a été victime l’un de ses compatriotes. Et, après trois mois d’enquêtes, le chef de cette unité, le commissaire de police Nicaise Dangnibo et ses éléments ont démantelé le réseau. Le rappel des faits permet d’apprécier la décision du procureur. Un citoyen Turc a perdu tout contact d’un de ses parents qui séjournait en Afrique et a lancé un avis de recherche sur les réseaux sociaux. Cette information a été vite récupérée par des escrocs qui lui ont fait croire que l’intéressé est décédé lors d’un grave accident de circulation au Bénin. Ils ont même falsifié un certificat de décès et autres pièces afférentes qu’ils lui ont envoyés pour justifier leurs allégations. Aussi, pour persuader leur interlocuteur, ces criminels lui ont fait croire que son parent défunt a laissé sur son compte bancaire une somme de neuf cents euros et qu’étant ses anciens collaborateurs, ils ont le devoir de l’aider à rentrer en possession de ce fonds. Mais, cela est astreint à plusieurs formalités. C’est pour ces supposées formalités qu’ils lui ont fait payer trente mille dollars soit quinze millions de Fcfa.

4-11-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Vie des couples : Les femmes ménagères, des êtres aux mille (...)
20-09-2017, La rédaction
Elles sont nombreuses, les femmes qui n’ont de dévotion que pour leur foyer. Consacrées en permanence aux activités (...)  

Amélioration du système éducatif au secondaire : Lucien Kokou lance (...)
20-09-2017, La rédaction
Le Ministre de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle, Lucien Kokou, a lancé le (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Le vrai visage de l’école
20-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les cours dans les établissements publics ne se dispenseront pas sur les chaînes de radio et de télévision, encore (...)  

Interview avec Dr Stéphane Hountovo, Gynécologue-Obstétricien au (...)
20-09-2017, La rédaction
La dysménorrhée ou règles douloureuses est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation 30 à 50% des (...)