Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Crise à l’université d’Abomey-Calavi : Le Recteur Brice Sinsin explique la situation

L’Université d’Abomey-Calavi (Uac) traverse depuis un certain temps une situation de crise. Face aux hommes des médias hier dans la salle des actes du rectorat, le Recteur Brice Sinsin a fait l’état des lieux et invité les étudiants à écouter leurs enseignants.

JPEG - 299.8 ko

« Ce n’est pas le système Lmd qui est à la base de la crise. C’est en réalité un problème de gestion d’effectif pléthorique », a fait comprendre Brice Sinsin, Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) l’entame de la conférence de presse qu’il a animée hier dans la salle des actes du rectorat. A l’en croire, la crise est partie de la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash). « Les enseignants ont décidé depuis deux ans, d’entreprendre des réformes d’évaluation. L’une des plus importantes de ces réformes, consiste à passer à une session unique au lieu de deux, en faisant une délibération par semestre », a expliqué le Recteur. Selon Brice Sinsin, cette réforme est connue des étudiants qui avaient donné leur accord.
Poursuivant dans cette logique, le Recteur Brice Sinsin a fait comprendre que la crise était partie des résultats non satisfaisants obtenus par les étudiants après les évaluations du premier semestre. « Après l’affichage des premières notes, les étudiants n’ayant pas travaillé, ont pensé qu’il faut une seconde session pour rattraper leurs mauvais résultats. Le règlement prévoit pourtant une seule session », précise-t-il. Selon le Recteur suite à l’intervention du vice-premier ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, François Abiola et du maire Hounsou-Guèdè, les enseignants se sont concertés et ont accepté d’accorder la seconde session aux étudiants en vue de sortir de la crise.
Au terme de cette conférence, le recteur invite les étudiants des autres facultés qui ne sont pas concernées par la crise à reprendre les cours. Il a aussi appelé les responsables d’associations des étudiants à lever leur motion de grève à fin que cette crise soit conjuguée au passé.
Melle Elvire SOGLO& Monia AZIAKOU (Stags)

23-07-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)