Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Cyr Koty encourage le Dg Cnsr à poursuivre les réformes pour réduire les accidents

Le personnel du Centre National de Sécurité Routière a accueilli vendredi dernier, le ministre des infrastructures et des transports, Cyr Koty et les membres de son cabinet. L’objectif de cette visite est de constater les réformes enclenchées dans ce secteur sensible qu’est la prévention routière et de donner les orientations nécessaires pour l’amélioration des performances du Cnsr.

JPEG - 89.9 ko

Accompagné d’une forte délégation, le ministre Cyr Koty s’est rendu dans les locaux du Centre National de Sécurité Routière à Ekpè ; un centre dont les actions sont orientées vers les usagers de la route. Pendant plus d’une heure d’horloge, le ministre Cyr Koty et sa délégation ont prêté une oreille attentive aux préoccupations des travailleurs de cette structure. L’hôte du ministre des transports, Aubin Adoukonou n’a pas caché sa joie d’accueillir son ministre de tutelle dans le cadre d’une visite de prise de contact. C’est la preuve, selon lui, que le ministre Koty est attentif aux préoccupations de ses collaborateurs. Il a par ailleurs présenté brièvement la structure dont il a la charge depuis juin 2016. Après lui, la délégation a suivi une présentation du chef service informatique, statistique, étude et documentation, du Centre national de sécurité routière, Huguette Tedji, relative au plan de travail annuel exercice 2018 et les activités qui y sont inscrites. De exposé, il ressort que les objectifs du PTA 2018 du Cnsr cadrent avec le programme d’actions du gouvernement (Pag). Entre autres objectifs définis dans ce Pta, on peut citer : l’amélioration du comportement des usagers de la route, du parc automobile au Bénin, du niveau des infrastructures et autres aménagements du territoire, de la croissance économique et la promotion de la bonne gouvernance… Aussi, selon le rapport présenté par Huguette Tedji, le Pta serait-il actuellement à un taux d’exécution physique de 26,18% et d’un taux d’exécution financière de 16%.
Les responsables syndicaux du Cnsr étaient également présents à la séance avec le ministre à qui ils n’ont pas manqué d’adresser des doléances. Selon le délégué du personnel Josué Wowo, les préoccupations des travailleurs du Cnsr portent notamment sur : la sécurisation du Cnsr et des emplois ; l’implication des dirigeants au plus haut niveau dans la prévention routière ; la relecture de la convention collective du Cnsr ; la finalisation du projet de décret portant approbation des statuts du Cnsr ; la reprise de la vérification de l’authenticité des diplômes par le Comité National de Vérification de l’Authenticité des Diplômes ; la mise en place du Conseil National de Sécurité Routière ; l’élaboration du Plan Décennal Stratégique de la Sécurité Routière… Mais avant cette étape, le délégué du personnel a démontré que les réformes impulsées par le directeur Aubin Adoukonou depuis son arrivée ont permis au Cnsr de retrouver ses lettres de noblesse. A titre illustratif, il évoque l’institution du macaron et de l’hologramme dans le contrôle technique automobile pour non seulement sécuriser les recettes du centre, mais aussi et surtout mener une lutte implacable contre les visites techniques sans présentation du véhicule. Il a démontré aussi que la mission première du Cnsr est de sauver des vies en luttant efficacement contre les accidents de la route. Pour lui, c’est une mission noble mais qui demande l’implication au plus haut niveau des autorités politiques.

JPEG - 85.5 ko

Dans le registre des difficultés, Josué Wowo a expliqué au ministre et à sa suite qu’à la date de cette visite au Cnsr, les agents sont toujours payés en dessous du Smig. Des salaires sont encore de l’ordre de 39000f. Avant de répondre aux préoccupations des représentants des travailleurs, le ministre Cyr Koty a d’abord salué le personnel pour le travail accompli en si peu de temps et dont les fruits sont bien visibles. Pour ce qui est des doléances, il réaffirme la volonté de tout son cabinet d’accorder une attention particulière aux préoccupations des travailleurs. C’est pour cela qu’il propose l’organisation d’un séminaire avec les partenaires sociaux du centre tout en saluant les efforts consentis pour hisser le Cnsr au rang des unités de production où les agents travaillent. Mais devant les statistiques alarmantes, le ministre souhaite que le Bénin atteigne très vite l’objectif « zéro tué » sur ses routes. Pour y arriver, il compte sur tous les travailleurs qu’ils félicitent particulièrement. Il recommande que des actions fortes soient menées afin de décourager les conducteurs indélicats qui mettent à mal la libre circulation des personnes au Bénin. Tout en rappelant que les radars mobiles seront bientôt mis en service pour réprimer les conducteurs indélicats, le ministre Koty insiste sur la sensibilisation des conducteurs de taxi-motos sur la nécessité de porter le casque et de circuler dans les couloirs définis.
Le ministre et sa suite, après la visite guidée des équipements de contrôle technique de type moderne nouvellement acquis, sont repartis du Cnsr satisfaits des efforts réalisés par cette structure conduite par le jeune et dynamique Aubin Adoukonou. La délégation s’est ensuite dirigée vers le Centre national d’essais et de recherches des travaux publics (Cnertp) pour le même exercice avec le Directeur Joseph Ahissou.

28-05-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Contre leur gré, la réforme du système partisan est entrée dans sa phase active. Les députés de la minorité n’ont pas apporté leur caution au vote des (...) Lire  

En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Santé et agriculture : Le Bénin opte pour un nucléaire de (...)
12-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Si minuscule soit-il, l’atome peut constituer aussi bien une menace pour la paix qu’un levier de développement. Le (...)  

Journée Mondiale des Sols, édition 2018 : Prosol sensibilise et (...)
12-12-2018, La rédaction
Le projet pour la protection et la réhabilitation des sols (Prosol) a célébré en différé ce 08 décembre à l’Université de (...)  

Gestion rationnelle de l’eau : Water school et Proseha (...)
11-12-2018, Isac A. YAÏ
L’eau, c’est la vie. Fort de cette vertu, eau Afrique et la Coopération allemande Giz à travers son Programme sectoriel (...)  

Passation de charges : Naia Lawson, présidente 2019 de la Jci (...)
11-12-2018, Isac A. YAÏ
La Jeune chambre internationale Sèmé-podji Pilier (Jci Sèmè-Podji Pilier) a désormais une nouvelle présidente. Elue le 9 (...)