Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Débrayage dans le secteur de la santé : Mot d’ordre non suivi au Cnhu et au Chu-Mel

JPEG - 143.4 ko

Pas de quoi stresser les malades. La grève de 72 heures lancée par le Collectif des syndicats du secteur de la santé n’empêche pas, au regard des constats faits hier, dans certains centres de santé, une prise en charge des patients. Tout évolue normalement au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Maga (Cnhu-Hkm) de Cotonou. Cet après-midi du mardi, le personnel sanitaire était au rendez-vous. Du service de la Cardiologie au service des urgences en passant par le service technique de laboratoire, le mot d’ordre est loin d’être suivi par le personnel. Selon les témoignages de quelques patients rencontrés, tout se passe comme d’ordinaire. Certains s’étonnent même d’un éventuel mouvement au Cnhu-Hkm. « Il y a grève dites-vous ? Je ne suis pas sûre. Depuis le matin que je suis au chevet de ma mère, je crois qu’elle est bien traitée », affirme la fille d’une patiente.
Plusieurs autres patients questionnés ne se plaignent nullement d’une quelconque perturbation dans le fonctionnement de l’hôpital. Et à un médecin rencontré au service des urgences de rassurer : « Les urgences fonctionnent. Si vous avez un parent, vous pouvez le conduire ici pour que les soins lui soient administrés ». Cependant, il fulmine : « Les gouvernants font montre d’un silence sans pareil face aux mouvements d’avertissement qui ont lieu depuis quelques semaines ».

Le Chu-Mel fonctionne normalement
Du côté du Centre Hospitalier Universitaire de la mère et de l’enfant (Chu-Mel), le constat est le même. Tout se passe normalement, et les usagers bénéficient aisément des prestations de l’Hôpital. « Pour le moment, je constate que tout va bien. Même si, éventuellement il y a grève, au moins le service minimum est assuré par les agents de santé », déclare un usager. Pas de paralysie donc dans cet hôpital qui accueille les femmes enceintes et les nourrices. Pour le Secrétaire Général adjoint du Syndicat des Agents Administratifs et Paramédicaux du Chu-Mel (Synaap), la grève est justifiée par une cause commune. « Nous ne luttons pas pour nous-mêmes, mais pour que les populations puissent mieux bénéficier des soins de santé », affirme-t-il.
Faut-il le rappeler, dans leur motion de grève en date du 19 septembre 2017, le collectif des syndicats du secteur de la santé exige entre autres la mise à leur disposition du rapport de la commission de réforme du secteur de la santé et la satisfaction sans délai des revendications objet de grève et déjà étudiées par la commission interministérielle.

27-09-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Aujourd’hui le Vingt. En principe, pour les travailleurs de l’administration publique, à cette date et même parfois avant, les salaires tombent. Le (...) Lire  

Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec le Dr. Ing. Fousseni Gomina, expert maritime et (...)
20-02-2018, La rédaction
dr.ing. en planification des transports et management logistique, chercheur associe et intervenant professionnel en (...)  

Accident à Cotonou : Deux personnes tuées par un camion
19-02-2018, Patrice SOKEGBE
Le week-end écoulé a été marqué par une série d’accidents de circulation sur l’axe Cotonou-Abomey-Calavi. Le dernier cas (...)  

Lutte contre les crimes crapuleux : Les assassins du Libanais (...)
19-02-2018, La rédaction
Nazaire Hounnonkpè, Directeur Général de la Police Républicaine « …Nous devons oublier les anciens conflits (...)  

Protestation des chasseurs à Tanguiéta : Le calme de retour dans la (...)
19-02-2018, La rédaction
Tanguiéta, dans le département de l’Atacora a été le théâtre le samedi dernier d’une vive protestation des chasseurs (...)