Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Décision du tribunal de première instance de Parakou : 3 trafiquants d’ivoires condamnés à 24 mois d’emprisonnement ferme

Des cinq trafiquants mis aux arrêts le 13 juin 2018 à Parakou, trois ont écopé de 24 mois d’emprisonnement ferme. Les deux autres sont condamnés à 12 mois d’emprisonnement assorti de sursis. Les prévenus sont condamnés solidairement à une amende de 500.000 francs Cfa, et au paiement à l’Etat béninois de la somme de 14.000.000 de francs Cfa à titre de dommages et intérêts. Voilà la décision qu’a rendue le tribunal de première instance de Parakou dans la matinée du 10 juillet 2018 à l’encontre des 5 trafiquants d’ivoires qui sont pensionnaires de la prison civile de Parakou depuis le 18 juin 2018.

JPEG - 223.5 ko

Cette décision du Tpi de Parakou est en phase avec l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et son texte d’application. Cet article punit de 6 mois à 5 ans d’emprisonnement quiconque importe, exporte, réexporte ou commercialise des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles en dehors des cas permis. Et puisque ces trafiquants qui viennent d’être condamnés ont été pris en flagrant délit de commercialisation de trophées d’éléphants dans la ville de Parakou avec 4 kg d’ivoires d’éléphants, on peut sans risque de se tromper affirmer que la justice a joué une fois encore sa partition, parlant de la lutte contre la criminalité faunique. Par cette décision, la justice béninoise lance une fois encore un signal fort aux réseaux des trafiquants tapis dans l’ombre pour qu’ils comprennent que l’application de la loi sur la faune ne souffrira d’aucune clémence. Cet accompagnement que vient d’apporter la justice ne fait que renforcer l’Etat béninois et le programme AALF-Bénin qui ne cesse d’apporter son appui pour la préservation des animaux sauvages menacés d’extinction. Aussi, cette décision réconforte-t-elle la Police Républicaine, les éléments des Eaux, Forêts et Chasse qui quadrillent le territoire national afin de barrer la route aux trafiquants des produits de faune. On ne le dira jamais assez, la lutte contre la criminalité faunique est l’affaire de tous. Que chacun se sente concerné par cette lutte pour redonner vie aux animaux sauvages menacés de disparition. Il est donc temps que tout le peuple béninois se lève pour prendre la défense des éléphants.
Richard AKOTCHAYE

11-07-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Le couperet de la sanction
12-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Ils sont surveillés comme du lait sur le feu. Sur le qui-vive, ils font désormais beaucoup plus attention à leurs faits et gestes. Depuis quelque (...) Lire  

En vérité : Question de légitimité au campus
11-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Fisc sans faille !
11-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bonne nouvelle pour le Bénin
10-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Péages versus péripéties !
10-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Temps additionnel : Des Bleus plus forts (...)
9-07-2018, Ambroise ZINSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction
Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Réformes énergétiques au Bénin : La Sbee pour la satisfaction de la (...)
13-07-2018, Ambroise ZINSOU
Dans le souci de garantir une autonomie énergétique au Bénin d’ici 2021, le gouvernement a entrepris de profondes (...)  

6ème session de la commission mixte bénino-togolaise de la (...)
13-07-2018, Karim O. ANONRIN
Le Bénin et le Togo auront bientôt plus de 12 000 km² du plateau continental. C’est ce qu’il faut retenir de la session (...)  

1er août 2018 : Encore une fête sans symbolisme
13-07-2018, Isac A. YAÏ
Chaque 1er août, les Béninois célèbrent leur indépendance. Nous sommes indépendants et pourtant, nous sommes dépendants (...)  

Alcoolémie : Des équipements modernes acquis pour réprimer l’ivresse (...)
13-07-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Avis aux automobilistes et motocyclistes fêtards. La Police Républicaine se prépare à réprimer systématiquement la (...)