Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déclaration du syndicaliste Marcellin Laourou : « Le Sydob ne demande pas l’annulation du concours, mais dénonce l’effectif pléthorique des admis »

JPEG - 273.6 ko

« Il y a quelques jours, le ministère du travail et de la fonction publique a rendu public les résultats du concours de recrutement des agents permanents de l’Etat au profit du ministère de l’économie et des finances. Notre objectif n’est pas de demander l’annulation du concours mais de dénoncer l’effectif pléthorique des admis ». Ainsi, s’exprimait hier à la Direction générale des douanes et droits indirects, le Secrétaire général du Syndicat des douanes du Bénin (Sydob), le capitaine des douanes Marcellin Laourou. Entouré des membres de son syndicat, le Sg Sydob a fait savoir qu’en recrutant cinq cent deux douaniers, le gouvernement n’a pas tenu compte des réalités en matière de gestion des ressources humaines, des incidences financières sur le budget national et de nombreux d’autres paramètres qui constitueront des dépenses publiques inutiles. D’ailleurs, pour le syndicat, le gouvernement n’a pas tenu compte de la catégorisation faite par la nouvelle loi portant statut spécial des corps paramilitaire et assimilés du Bénin. « On recrute 502 douaniers alors que l’effectif total des douaniers s’élèvent à environ 700. On recrute 502 tandis qu’aucun douanier ne va pas à la retraite. On recrute 502 au moment où des réformes sont en cours pour réduire considérablement l’effectif des douaniers ; je veux parler de l’informatisation des données, du Guichet unique, de la dématérialisation, du scanning, la certification des valeurs, de Sidonia World etc », se scandalise le syndicat. Pour Marcellin Laourou, il s’agit d’un recrutement fantaisiste et illégal en ce sens que la loi prévient que tout recrutement tient compte des besoins réels de l’administration. A l’en croire, le Sydob n’est pas associé à ce recrutement et n’est même pas compétent pour être associé. « S’il s’agissait d’un concours professionnel, le Sydob devrait être associé conformément aux textes en vigueur », a-t-il affirmé. Par ailleurs, Marcellin Laourou a rappelé les démarches menées par le bureau exécutif national de son syndicat pour réduire l’effectif pléthorique retenu mais en vain.

16-10-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2100

Mauvaise gouvernance à la Sonacop : Les Béninois toujours en (...)
21-07-2017, La rédaction
Les mois s’égrènent, et l’attente se fait longue, voire peu prometteuse. De nombreux clients de la Société nationale (...)  

Avancée audiovisuelle : 3 nouveautés majeures pour les abonnés (...)
21-07-2017, Isac A. YAÏ
A compter de ce vendredi 21 juillet, les abonnés Canal+ constateront 3 nouveautés majeures dans leur abonnement. Ces (...)  

2ème édition de la fête du cinéma : Canal+ Bénin rapproche davantage (...)
20-07-2017, Isac A. YAÏ
Après le succès connu par la première édition, Canal+ Bénin lance la deuxième édition de la « fête du cinéma ». Cette (...)  

Affaire 54 kg de drogue au port de Cotonou : Les deux (...)
19-07-2017, Naguib ALAGBE
Ils ne sont certainement pas au bout de leurs peines. Mais ils peuvent déjà se frotter les mains. Interpellés une (...)