Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déclaration du syndicaliste Marcellin Laourou : « Le Sydob ne demande pas l’annulation du concours, mais dénonce l’effectif pléthorique des admis »

JPEG - 273.6 ko

« Il y a quelques jours, le ministère du travail et de la fonction publique a rendu public les résultats du concours de recrutement des agents permanents de l’Etat au profit du ministère de l’économie et des finances. Notre objectif n’est pas de demander l’annulation du concours mais de dénoncer l’effectif pléthorique des admis ». Ainsi, s’exprimait hier à la Direction générale des douanes et droits indirects, le Secrétaire général du Syndicat des douanes du Bénin (Sydob), le capitaine des douanes Marcellin Laourou. Entouré des membres de son syndicat, le Sg Sydob a fait savoir qu’en recrutant cinq cent deux douaniers, le gouvernement n’a pas tenu compte des réalités en matière de gestion des ressources humaines, des incidences financières sur le budget national et de nombreux d’autres paramètres qui constitueront des dépenses publiques inutiles. D’ailleurs, pour le syndicat, le gouvernement n’a pas tenu compte de la catégorisation faite par la nouvelle loi portant statut spécial des corps paramilitaire et assimilés du Bénin. « On recrute 502 douaniers alors que l’effectif total des douaniers s’élèvent à environ 700. On recrute 502 tandis qu’aucun douanier ne va pas à la retraite. On recrute 502 au moment où des réformes sont en cours pour réduire considérablement l’effectif des douaniers ; je veux parler de l’informatisation des données, du Guichet unique, de la dématérialisation, du scanning, la certification des valeurs, de Sidonia World etc », se scandalise le syndicat. Pour Marcellin Laourou, il s’agit d’un recrutement fantaisiste et illégal en ce sens que la loi prévient que tout recrutement tient compte des besoins réels de l’administration. A l’en croire, le Sydob n’est pas associé à ce recrutement et n’est même pas compétent pour être associé. « S’il s’agissait d’un concours professionnel, le Sydob devrait être associé conformément aux textes en vigueur », a-t-il affirmé. Par ailleurs, Marcellin Laourou a rappelé les démarches menées par le bureau exécutif national de son syndicat pour réduire l’effectif pléthorique retenu mais en vain.

16-10-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction
Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Lutte contre l’insécurité à Abomey-Calavi : Le CB Cyriaque Houngbo (...)
24-02-2017, La rédaction
Les populations de Cocotomey dans la commune d’Abomey-Calavi vivent mieux depuis quelques semaines. Ce calme, elles (...)  

Guerre autour des programmes télévisés : Quand la passion prend le (...)
24-02-2017, La rédaction
La cohabitation laisse souvent place à des oppositions de goût. L’un des conflits les plus courants met aux prises (...)  

La Cedeao fait le point de la mise en place de la réserve régionale (...)
23-02-2017, Isac A. YAÏ
La réserve régionale de sécurité alimentaire de la Cedeao est dans sa phase active. Afin de faire le bilan de ses (...)  

Insécurité grandissante au Bénin : Des véhicules attaqués, des biens (...)
23-02-2017, La rédaction
, Cotonou renoue progressivement avec l’insécurité. Le calme observé dans la capitale économique depuis quelques mois (...)