Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déclaration du syndicaliste Marcellin Laourou : « Le Sydob ne demande pas l’annulation du concours, mais dénonce l’effectif pléthorique des admis »

JPEG - 273.6 ko

« Il y a quelques jours, le ministère du travail et de la fonction publique a rendu public les résultats du concours de recrutement des agents permanents de l’Etat au profit du ministère de l’économie et des finances. Notre objectif n’est pas de demander l’annulation du concours mais de dénoncer l’effectif pléthorique des admis ». Ainsi, s’exprimait hier à la Direction générale des douanes et droits indirects, le Secrétaire général du Syndicat des douanes du Bénin (Sydob), le capitaine des douanes Marcellin Laourou. Entouré des membres de son syndicat, le Sg Sydob a fait savoir qu’en recrutant cinq cent deux douaniers, le gouvernement n’a pas tenu compte des réalités en matière de gestion des ressources humaines, des incidences financières sur le budget national et de nombreux d’autres paramètres qui constitueront des dépenses publiques inutiles. D’ailleurs, pour le syndicat, le gouvernement n’a pas tenu compte de la catégorisation faite par la nouvelle loi portant statut spécial des corps paramilitaire et assimilés du Bénin. « On recrute 502 douaniers alors que l’effectif total des douaniers s’élèvent à environ 700. On recrute 502 tandis qu’aucun douanier ne va pas à la retraite. On recrute 502 au moment où des réformes sont en cours pour réduire considérablement l’effectif des douaniers ; je veux parler de l’informatisation des données, du Guichet unique, de la dématérialisation, du scanning, la certification des valeurs, de Sidonia World etc », se scandalise le syndicat. Pour Marcellin Laourou, il s’agit d’un recrutement fantaisiste et illégal en ce sens que la loi prévient que tout recrutement tient compte des besoins réels de l’administration. A l’en croire, le Sydob n’est pas associé à ce recrutement et n’est même pas compétent pour être associé. « S’il s’agissait d’un concours professionnel, le Sydob devrait être associé conformément aux textes en vigueur », a-t-il affirmé. Par ailleurs, Marcellin Laourou a rappelé les démarches menées par le bureau exécutif national de son syndicat pour réduire l’effectif pléthorique retenu mais en vain.

16-10-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Reprofilage des pistes rurales et de desserte : L’Aic et les (...)
23-11-2017, Ambroise ZINSOU
Faciliter l’évacuation des productions des champs vers les marchés et les usines et favoriser l’intercommunalité, tel (...)  

Eau et assainissement : 87% des Béninois pratiquent la défécation à (...)
23-11-2017, La rédaction
Une frange des Béninois n’a pas accès à des toilettes améliorées ou modernes. Selon le Ministère de la santé publique, (...)  

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Laurent Mètognon (...)
21-11-2017, La rédaction
Laurent Metongnon, l’ex-Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) a reçu (...)  

Payement des redevances de gestion et d’utilisation des fréquences (...)
21-11-2017, La rédaction
Par décision n°2017-263, du 17 novembre 2017, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (...)