Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dédommagement des personnes affectées par le projet à Glo : Les clarifications du Responsable des expropriations à l’Andf

JPEG - 36.3 ko

On en sait un peu plus sur les paramètres pris en compte dans le cadre du dédommagement des personnes affectées par le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé. Invité hier sur Radio Tokpa, Lafia Kamirou Yarou, Gestionnaire du Domaine de l’État à l’Andf, Responsable des expropriations, a apporté des clarifications pour lever les équivoques. L’invité se dit d’ailleurs surpris des soulèvements observés récemment, au regard du caractère inclusif des travaux de la commission mise en place et dans laquelle les populations sont représentées. Pour lui, les autorités locales, les propriétaires terriens, les populations à la base étaient bien représentées au sein de cette commission installée en octobre 2016. Lafia Kamirou Yarou voit à travers les soulèvements contre les taux de dédommagement la réaction de ceux qui ont acquis des terres en prévision de la spéculation foncière pour se faire de bénéfices. Tout en saluant l’engagement du Gouvernement Talon à concrétiser le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, il a déploré la mauvaise foi des populations riveraines et le manque de rigueur des dirigeants qui ont fait trainer l’initiative depuis des décennies.
Respect des normes en vigueur
Concernant les indemnités de dédommagement, le technicien de l’Andf, Responsable des expropriations, a souligné que le processus respecte la loi comme le stipule l’article 235 du code foncier et domanial suivant lequel, après 2006, l’année à laquelle ce domaine est déclaré d’utilité publique, toute construction, plantation et modifications diverses faites sur ce domaine sans autorisation ne doivent être prises en compte. Cependant, fait-il remarquer, à l’état des lieux en 2017, 7000 personnes ont été enregistrées contre 2300 en 2006, soit une augmentation de 5000 personnes considérées comme personnes illégalement installées. En dépit de cette situation, le gouvernement a accepté de prendre tout ce monde en compte, en respectant les conditions financières de dédommagement fixées en 2006. Le montant total de dédommagement fait 9.812.867.117 FCFA. Et pour démontrer qu’il n’y a pas eu de « dédommagement dérisoire », le gestionnaire du Domaine de l’État à l’Andf a fait remarquer qu’Abomey Calavi, Zê et Tori-Bossito sont toujours considérées comme étant des zones rurales. En 2006, le prix de vente d’un hectare varie entre 400.000 et 500.000 FCFA compte tenu de l’éloignement de la zone du goudron. Aujourd’hui, le plus petit montant à l’hectare par rapport au dédommagement est de 750.000 FCFA, et c’est des zones situées à 8km du goudron. Ceux qui sont au bord du goudron sont dédommagés à hauteur de 25.000.000 FCFA l’hectare. Ainsi, selon Lafia Kamirou Yarou, tout s’est passé dans les règles de l’art et les populations sont appelées à rester sereines pour la suite du processus.
Richard AKOTCHAYE

26-01-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)