Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation Malèhossou pour la paix au Bénin

JPEG - 71.4 ko

Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant pour le dégel observé, depuis peu, au plan social. Ce fut à travers la prière de ce premier vendredi du mois de Ramadan. Réunis à la mosquée centrale de Zogbohouè ce 18 mai 2018, l’honorable Malèhossou et ses frères ont prié, chanté en l’honneur du Dieu vivant pour sa pluie de bénédictions sur les fils et filles du Bénin. En effet, après la prière ordinaire de 14h, les fidèles ont été conviés à une prière spéciale, celle que la fondation a dédiée au peuple en guise de témoignage de leur profonde gratitude au Seigneur, pour le dénouement heureux de la crise sociale, notamment la levée des motions de grèves qui ont failli avoir raison de la paix et de la cohésion sociale.
A l’occasion, le Président de la Fondation, Yacoubou Malèhossou a salué le degré d’implication du médiateur de la République, des membres du Gouvernement, du Président du Conseil économique et social, des centrales et confédérations syndicales et tous ceux qui ont contribué à ce retour au calme. « …Nos syndicalistes ont compris qu’il est nécessaire de suspendre les grèves. Parce qu’il y avait trop de morts dans les hôpitaux. Pour nous les musulmans, Dieu a voulu qu’il en soit ainsi. Et c’est le moment de lui rendre grâce », a déclaré l’honorable Yacoubou Malèhossou.
Pour le Directeur de cabinet du Médiateur de la République, Zourkarnneyni Toungouh, l’initiative de la fondation Malèhossou est à saluer : « Je voudrais au nom du médiateur de la République, féliciter et remercier la fondation pour tout ce qu’elle fait de façon générale dans le pays et en particulier pour cette prière qui a été organisée le premier vendredi du mois de Ramadan. Même si c’était une coïncidence, c’est une coïncidence heureuse ». Rachidatou Fatolou, l’une des fidèles a également remercié tous les acteurs politiques qui ont œuvré à l’apaisement et souhaité que le Seigneur nous garde afin que la vision du Président Patrice Talon soit concrétisée.
Le vœu du Président de la fondation Malèhossou est de voir ces crises devenues récurrentes au Bénin conjurées à jamais. Il a alors proposé la création d’un haut conseil à la réconciliation nationale qui va regrouper les têtes couronnées, les sages et notables. Ledit conseil aura pour mission de prévenir les crises sociales en République du Bénin.

23-05-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)