Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déguerpissement des abords immédiats des écoles : Le Préfet Modeste Toboula fait le ménage

JPEG - 119.8 ko

Quelques semaines après la menace de déguerpissement des abords immédiats des établissements scolaires à Cotonou, le Préfet du Littoral Modeste Toboula est passé à l’acte. Samedi 1er octobre 2016. Il est 9h. Aux alentours du Collège d’enseignement général de Vèdoko, fait table rase. Le long de la clôture du collège a été dégagé des baraques par des pelles à chenille communément appelées ‘’Caterpillar’’. Sous la supervision du Préfet Toboula, ses collaborateurs et les forces de l’ordre, l’opération suivait son cours. Dans le rang des occupants et autres usagers des lieux, l’atmosphère semble délétère. Ils se sont empressés de vider les boutiques avait que l’opération ne démarre. Abattus par les faits, certains tenanciers de ces baraques s’en remettent à Dieu, d’autres engagent des négociations sur place avec l’autorité, dans la perspective d’un règlement à l’amiable. Mais, échec !
Seuls ceux qui ont pris au sérieux la menace de déguerpissement peuvent encore jouir de leurs installations. « Il y a une semaine que j’ai déplacé mes installations d’ici pour Fifadji. Autrement, je serais là en train de pleurer », déclare Hospice. L’opération a également eu lieu aux abords de l’école primaire publique de Fifadji et l’école urbaine centre. Elle va s’étendre à l’Ecole primaire publique d’Agla-Hlazounto, le Ceg Houéyiho et à autres.

Le sens de la mesure…
Pour Modeste Toboula, plus rien ne sera comme avant. « Le sens de notre action, c’est de permettre au système éducatif béninois d’atteindre certains résultats. C’est de favoriser l’environnement immédiat des apprenants. On ne peut pas continuer comme ça. Vous avez des écoles où les quatre murs qui clôturent ces écoles sont pris d’assaut par des occupants », a-t-il dit. A l’en croire, qu’il s’agisse du domaine public ou pas, le système éducatif béninois ne saurait produire de bons résultats si les alentours des établissements primaires et secondaires deviennent quasiment des lieux d’habitations pour des artisans de toutes catégories, et des abris pour des personnes de moralité douteuse.
Aussi, poursuit-il, tous ceux qui veulent faire du commerce n’ont qu’à s’adresser à la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema) ou à la mairie de Cotonou pour se faire attribuer un domaine. « Le marché de Vèdoko est vide. Les populations ne veulent pas aller au marché pour vendre. Elles préfèrent rester sur la voie pour vendre. C’est une question de perception qu’il faut changer. Les lieux de vente sont connus. Les lieux pour étudier sont aussi connus. Il faudrait que chacun respecte la démarcation. On va dire que, pour s’installer au marché, il faut dépenser plus. Si vous faites le choix d’être commerçant, vous devez avoir forcément les moyens de votre commerce », a-t-il indiqué, tout en avertissant les occupants d’autres établissements de dégager les lieux.

3-10-2016, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1830

Fabrication des briques en terre battue : Réinventer le bâti pour (...)
19-01-2017, La rédaction
Pour la construction d’infrastructures, résistantes aux intempéries, un choix efficace du matériau est indispensable. (...)  

Entretien avec Professeur agrégé en ophtalmologie sur le Glaucome : (...)
18-01-2017, La rédaction
En Afrique, la cécité de l’œil est de plus en plus croissante. La première cause est la cataracte. Mais une autre cause (...)  

Arrêtés à Kandi : Deux trafiquants d’ivoire condamnés à 6 mois (...)
18-01-2017, La rédaction
Le tribunal de Kandi a rendu hier son verdict en défaveur des trafiquants arrêtés avec 3,2 Kg d’ivoire, en octobre (...)  

Prof. Michel Boko, à propos de l’assainissement de la ville de (...)
18-01-2017, La rédaction
Les différentes actions entreprises par le Gouvernement ces derniers mois pour la protection de l’Environnement (...)