Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Département des Collines : Les chrétiens fêtent la Toussaint

Hier 1er novembre, les communautés chrétiennes des six communes du département des Collines à savoir Bantè, Savalou, Dassa Zoumé, Glazoué, Savè et Ouèssè ont célébré la Toussaint et honoré la mémoire des défunts.

Le 1er novembre de chaque année, la communauté chrétienne Catholique du Bénin, à l’instar de celle du monde entier, célèbre la Toussaint .Celle-ci est suivie par la commémoration le 2 novembre de la fête des défunts.
La communauté Chrétienne Catholique du département des Collines n’est pas restée en marge de cette fête. A l’église Jean Paul II quartier Latin –Zongo à Dassa, la messe célébrée dans la matinée du 1er novembre 2016 par le vicaire, le Père Nicodème Ballé a drainé plusieurs dizaines de fidèles. Dans son homélie, le célébrant a invité chaque fidèle à chercher à savoir l’explication des Saints dont ils portent le nom, une fois arrivée à la maison. Après la bénédiction finale, il a exhorté les fidèles à se rendre aux cimetières de Dassa pour les rendre propres et allumer de bougie sur les tombeaux des défunts. Il a ensuite recommandé aux fidèles de demander de messe pour leurs parents défunts.
Dans les communes de Savalou, Banté, Glazoué, Savè et Ouèssè, la messe célébrée au niveau des paroisses de ces localités a mobilisé des centaines de fidèles. Tous ensemble, frères et sœurs de la communauté se sont réjouis dans le Seigneur en l’honneur de tous les Saints. Selon les Pères célébrants de ces localités, « nous fêtons la communauté de ceux qui sont devenus des Saints par la passion de la résurrection du christ ».
Dans la soirée du 1er novembre, les fidèles catholiques des six communes se sont rendus dans les cimetières pour allumer de bougies et prier pour leurs proches décédés. « Ce sont la confiance et l’espérance qui orientent notre prière ; c’est la foi dans le christ mort et ressuscité, lui qui a dit : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra », commente un prêtre à la sortie de la messe.

2-11-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
La barque de Candide Azannaï tangue. Les militants du parti « Restaurer l’espoir » ne jouissent pas des fruits de leurs labeurs. Dans leurs rangs, (...) Lire  

Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1830

Traque des conducteurs de taxi-motos dormant à la belle étoile : (...)
23-01-2017, La rédaction
Décidée le jeudi dernier par le Préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, la traque des conducteurs de (...)  

Recensement des agents de la fonction publique : 1331 militaires (...)
23-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Un coup de balaie et la moisson est inadmissible. 1331 militaires fictifs ! Comment a-t-on pu entretenir une telle (...)  

Mise en œuvre du Pag et modernisation du marché Dantokpa : Armand (...)
23-01-2017, La rédaction
Il ne saurait avoir un Bénin entièrement révélé, dans ses aspects économiques et culturels sans des marchés modernes et (...)  

Fabrication des briques en terre battue : Réinventer le bâti pour (...)
19-01-2017, La rédaction
Pour la construction d’infrastructures, résistantes aux intempéries, un choix efficace du matériau est indispensable. (...)