Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Département des Collines : Visite de prise de contact du préfet Donatien Nonhouégnon

Au contact des administrations communales de Glazoué, Savè et Ouèssè, dans le cadre de sa première tournée dans le département des Collines, effectuée du 15 au 16 septembre dernier, le préfet Donatien D. Nonhouégnon s’est imprégné des réalités que vivent les populations. A l’occasion, il a invité les élus communaux à s’approprier les lois sur la décentralisation.

Le préfet du département des Collines Donatien Nonhouégnon et le secrétaire général des départements du Zou et des Collines Joachim Biaou entourés du directeur départemental du plan et du développement du Zou et des Collines Francis Kponhonsito, Michel Fatembo Tchango, commissaire de police de Dassa représentant le directeur départemental de la police du Zou et des Collines empêché et le lieutenant Saturnin Oké représentant le commandant de la compagnie de Savè ont effectué une tournée dans les communes de Glazoué, Savè et Ouèssè du 15 au 16 septembre dernier. A chacune de ces étapes, la délégation a été accueillie par une foule de citoyens et des élus communaux. Pour les trois maires, cette visite vient renforcer les relations de travail et faciliter la collaboration entre l’administration préfectorale et les mairies. Quant au préfet du département des Collines, il a fait savoir aux maires qu’il a un cahier de charges qui lui demande expressément de faire en sorte que tout marche normalement. Je suis arrivé pour faire la politique de développement, a martelé le préfet. Et pour ce faire j’ai besoin du soutien des uns et des autres, a-t-il poursuivi. Selon le préfet, la bonne gouvernance locale apparait comme le facteur fondamental de la réussite de la décentralisation.

Echanger à bâtons rompus
Avant le débat proprement dit, le préfet a fait savoir à l’assistance qu’il est venu pour échanger à bâtons rompus avec les populations. Au cours des travaux, il a eu à échanger avec les élus et les populations sur le fonctionnement des organes locaux. Les élus communaux ont eu à expliquer au préfet comment l’organe communal fonctionne, le nombre de commissions créées dans chaque conseil communal, comment se tiennent les réunions mensuelles (organe très important qui permet d’harmoniser les décisions entre maire, adjoints au maire et les Ca avant la session du Conseil communal. Entre autres sujets de préoccupation abordés, il y a eu la mobilisation des ressources locales pour assurer les dépenses de souveraineté de la commune. Le préfet a attiré l’attention des maires sur le fait qu’ils ont intérêt à faire beaucoup de réalisations pour encourager les populations à payer les avis d’imposition. Les conseillers communaux, les chefs de villages et quartiers de ville ont été entretenus sur la loi 2013-05 portant création, organisation, attribution et fonctionnement des unités administratives en République du Bénin. A chaque étape de la visite du préfet, le secrétaire général de la mairie qui constitue la mémoire de l’administration communale et qui gère le personnel pour le compte et sous l’autorité du maire, explique au préfet les problèmes qui se posent au niveau du personnel de la mairie. Beaucoup de sujets ont été débattus par rapport aux contrats de marché public qui créent actuellement des difficultés aux communes à travers les audits Fadec. Il a aussi fait savoir aux maires et conseillers communaux qu’il a pris un engagement auprès du Psdcc et qu’il ne resterait aucun éléphant blanc sur le territoire du département des Collines.

Le préfet conjugue sécurité et développement
Ce qui fait le développement, c’est l’homme et la société. Mais si le développement en appelle à la responsabilité de la société, celle-ci ne peut se consacrer au développement que dans la sécurité au quotidien. Telle est la logique qu’il faut établir avec la tournée du préfet Nonhouégnon. La première du genre qu’il effectue en sa qualité de préfet du département des collines. Face à l’ampleur de l’insécurité dans le département des Collines, le commissaire Tchango et le lieutenant Saturnin Oké ont fait savoir à chaque étape de la tournée que « l’insécurité zéro n’existe nulle part. Mais si on prend des dispositions, on peut réduire les braquages ». Le lieutenant Oké a plaidé pour un partenariat entre les Forces de l’ordre et la population qui est appelé à dénoncer les personnes suspectes. Pour le préfet, il y a un prix à payer pour assurer la sécurité des populations. L’Etat, le premier garant de la sécurité des citoyens se doit par conséquent d’assumer cette fonction d’importance capitale dans la mesure où la vie n’est possible sans la moindre sécurité. C’est pourquoi, dans les trois localités visitées, il a défini sa méthode de travail sur le plan sécuritaire pour une grande efficacité et la célérité dans l’action au niveau du département des Collines.

20-09-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction
A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1770

Accusé d’association de malfaiteurs : Hinnougbé Guy condamné à 7 ans (...)
2-12-2016, Isac A. YAÏ
La Cour d’assises a connu hier le 5ème dossier inscrit au rôle de la première session de l’année 2016. Il s’agit du (...)  

Bilinguisme français-anglais au cours primaire : Des établissements (...)
2-12-2016, La rédaction
Depuis quelques années, certains établissements scolaires initient les apprenants à l’anglais dès la maternelle. (...)  

Cous-Uac : Le personnel des restaurants à l’école de
2-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
80 agents de la chaîne de restauration du campus d’Abomey-Calavi bénéficient depuis hier et ce pendant deux jours d’un (...)  

Affaire coups et blessures volontaires et menaces de mort : La (...)
2-12-2016, La rédaction
La police est désormais aux trousses de sa majesté Zoungla Tokpon Tossoh 2, roi d’Agassa-Godomè dans l’arrondissement (...)