Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Descente de Jacob Ichola au Port de Cotonou S’assurer des conditions de stockage des balles de coton

Le Directeur Général de la Société Nationale pour la Promotion Agricole était le jeudi au Port Autonome de Cotonou. Jacob Ichola est allé constater de visu les conditions de stockage des balles de coton en attendant leur embarquement dans les navires pour leur commercialisation.

JPEG - 319.8 ko

C’est sous une fine pluie ce jeudi, que le Directeur Général de la Sonapra, Jacob Ichola accompagné de certains de ses directeurs techniques, et ses collaborateurs s’est rendu au Port Autonome de Cotonou. A travers cette descente, le 1er responsable de la Sonapra est allé voir et apprécier dans quelles conditions les balles de coton égrené sont stockées dans l’enceinte portuaire avant leur embarquement dans les navires. Ensuite, il s’est agi pour Jacob Ichola de s’informer des problèmes qui freinent l’empotage et l’embarquement des balles de coton dans les navires en direction des partenaires commerciaux qui en expriment la demande. Mieux, la descente du Dg vise à évaluer le stock résiduel de balles de coton dans les différents magasins dans l’enceinte du Port et, constater le mode de fonctionnement entre la Sonapra et ses prestataires portuaires. Dans ses explications, Jacob Ichola a tenu à rappeler que ce sont les engagements pris avec la Société Dreyfus pour la livraison de plusieurs qualités de balles de coton, et dont la date butoir est pour le 15 août qui l’ont obligé à passer à la vitesse supérieure pour éviter de faire payer des pénalités à la Sonapra. En déplorant la lenteur dans l’évolution des travaux d’empotage et d’embarquement des balles de coton au niveau de certains magasins, Jacob Ichola a instruis chaque acteur à jouer convenablement son rôle pour éviter de créer des préjudices à la structure qu’il dirige. Pour clôturer cette visite à pas de charge, il a tenu une séance de travail avec certains de ses prestataires pour leur réitérer ce qu’il attend d’eux. Des engagements ont été pris pour mettre en exécution les différentes recommandations du Dg, et parmi celles-ci on peut citer la multiplication des équipes de manutention pour faciliter les travaux de tri, d’arrimage et d’embarquement mais ceci en présence du service classement de la Sonapra pour apprécier la qualité des balles de coton.

14-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
Parité avez-vous dit ? C’est sans nul doute un concept des plus controversés. Mais pour une fois, osons l’appréhender sincèrement et donc, sagement, (...) Lire  

En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Mauvais signal des ‘’climatosceptiqu
18-05-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2010

Construction de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière : Le (...)
29-05-2017, La rédaction
La construction des infrastructures de transport constitue un pilier essentiel de la mise en œuvre du Pag. Le (...)  

Première session de la cour d’assises d’Abomey : 30 jours pour (...)
29-05-2017, La rédaction
La cour d’appel d’Abomey tient sa première session de la cour d’assises comptant pour l’année en cours. 30 dossiers (...)  

Formation des chefs d’entreprises sur les normes de qualité : Le (...)
26-05-2017, La rédaction
Le Bureau de Restructuration et de Mise à niveau (Brmn) met les bouchées doubles pour accroitre les chances de (...)  

Winnoc Goudjo, Médecin coordonnateur de la zone sanitaire (...)
26-05-2017, Isac A. YAÏ
Le Programme de Renforcement de la Performance du Système Sanitaire (Prpss) contribue depuis plus de cinq ans à (...)