Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dialogue social : De nouvelles exigences des syndicalistes

JPEG - 95.7 ko
Abdoulaye Bio Tchané, porte-parole du gouvernement

Une avancée mais toujours des insatisfactions et un prochain round pour jeudi prochain. De retour hier à l’Infosec à la table des négociations, Gouvernement et Syndicats se sont donné la chance de faire le tour d’horizon de la plateforme revendicative et d’être fixés sur les points d’achoppements. Cette fois-ci, le plus important d’entre eux a pour nom : actualisation des revendications au vu de ce qui s’est passé ces dernières semaines. En effet, si les leaders syndicalistes ont noté, ces derniers mois, des satisfactions partielles en ce qui concerne leurs doléances notamment dans le secteur de la santé et de l’éducation, ils disent être restés sur leur faim puisque le gouvernement a manqué de prendre en compte les plus récentes. A ce sujet, Paul Issè Iko, Sg de la Cstb a indiqué que des compléments de revendications pour une actualisation tant dans le secteur de la santé que dans le secteur de l’éducation seront présentés jeudi prochain au gouvernement. De même, a-t-il ajouté qu’il reste le secteur du développement rural, de la Justice qui n’ont pas été évoqués par les deux parties.
Mais, comme pour dire que cette rencontre avec les Syndicalistes valait la peine, à la sortie des longues heures de dialogue, le porte-parole du gouvernement, le ministre D’Etat, Abdoulaye Bio Tchané a balayé tout doute sur de prochaines solutions satisfaisantes pour tous les secteurs. Et si, les partenaires sociaux ont souhaité, d’après le ministre d’Etat prendre du temps pour bien internaliser les réponses apportées par le Gouvernement, il n’en demeure pas moins, a-t-il noté que les deux parties sont satisfaites. Seulement, très prudent sur la suite des événements, Noël Chadaré, le Sg de la Cosi insiste à ce que, à la prochaine rencontre, le gouvernement intègre dans son document, les revendications les plus actuelles et leur dise à quel niveau ils sont parvenus. C’est dire que pour le gouvernement et les syndicalistes, jeudi prochain, sera non seulement très attendu mais peut-être décisif.

3-02-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)