Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Diminution progressive des filles dans le parcours scolaire : Une équation à plusieurs inconnues

L’école est le milieu où se prépare l’avenir. Il est pourtant remarqué dans le parcours scolaire que le nombre de filles diminue au fur et à mesure que le processus évolue. La majorité des filles abandonnent les études chemin faisant. Plusieurs facteurs sous-tendent cette situation.

JPEG - 259.1 ko

De nombreuses filles commencent les classes de maternelle, du primaire ou de la 6ème au même titre que les garçons. Mais cet effectif diminue progressivement au fil des ans. Et en terminale, ce nombre est minime. Au complexe scolaire Camara Laye, la situation n’est pas différente. Dans une classe de 6ème, il y a 13 filles sur 31 élèves tandis que dans une salle de terminale de la même école, on compte 17 filles sur 56 élèves. Selon Armel Dovonou, un parent d’élève, la femme même constitue son propre handicap. « Elle se met en tête qu’elle ne pourrait pas évoluer comme l’homme car tôt ou tard, elle aura un mari qui la supportera. Aussi, les femmes aiment trop la vie facile. Ce qui les conduit à des grossesses précoces et comme cela, elles préfèrent ne plus continuer », ajoute-t-il. Cependant, ces filles qui disparaissent du secteur éducatif réapparaissent dans d’autres branches d’activités. Le marché Dantokpa grouille de monde. Devant les étalages se trouvent des femmes et filles vendeuses d’articles divers. Amina, une fille de 12 ans surveille un étalage de moutarde. « J’étais en classe de Ce1 quand j’ai perdu mes parents. C’est donc mon oncle paternel qui m’a gardée jusque-là. Chaque matin, je viens au marché aider sa femme pour le commerce. Ce dernier n’a pas voulu que je continue les études sous prétexte qu’il n’a pas assez de moyens », explique-t-elle. Tel est de plusieurs autres filles qui se voient contraints d’embrasser d’autres activités juste parce qu’elles n’ont pas pu atteindre un niveau important dans leurs études. Or, selon Régis, un jeune étudiant, quand la femme n’a pas progressé dans ses études, elle est mal vue dans la société. C’est peut être quand elle parvient à avoir de l’argent que les gens la considèrent. Il faut aussi noter que quand elle n’est pas beaucoup instruite ; elle a du mal à aider ses enfants dans les activités scolaires. « Quand papa n’est pas à la maison, je suis obligé de faire mes exercices et d’étudier seul car maman dit toujours qu’elle ne comprend pas ». C ‘est une situation qu’il faut corriger. A cet effet, le secrétaire général du Complexe scolaire Camara Laye, Gildas Mitokpè invite l’Etat à prendre ses responsabilités. « L’Etat doit encourager les parents à scolariser leurs filles car il y en a qui doutent encore du fait que la fille peut évoluer dans ses études comme cela. Les filles doivent aussi être encouragées à aller de l’avant dans leurs études et à être conscientes de leur avenir… », conclut-il.
Rébecca HOUNGNINOU (Stag)

4-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)