Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Disparition de la souche de Patrice Talon : La société civile dénonce un acharnement contre un citoyen

Des acteurs de la société civile et de la classe politique sont montés au créno le vendredi dernier au chant d’oiseau de Cotonou, pour dénoncer la manœuvre qui a consisté à soustraire frauduleusement, la souche du volet n°1 de l’acte de naissance de Patrice Talon, du registre de l’état civil de la mairie d’Abomey.
‘’L’acte est grave, très grave. C’est innommable’’, a déclaré à l’entame de la conférence de presse, le président du Front citoyen pour la sauvegarde des acquis démocratiques, Antoine Détchenou. Les conférenciers trouvent derrière le vol de la souche du volet n°1 de Patrice Talon des raisons politiques et des intentions d’exclusion. C’est pourquoi, ils exigent que les auteurs soient identifiés et punis conformément à la loi pour que ce citoyen soit rétabli dans ses droits. Pour Martin Assogba, président de l’Ong Alcrer : « une fois qu’on est allé arracher la souche qui doit permettre à l’individu d’avoir ses droits en tant que citoyen, on fait de lui un apatride ». Par ailleurs, à en croire les intervenants, la souche du volet n°1 de l’acte de naissance de Patrice Talon, serait est une pièce maitresse dans la constitution des dossiers pour sa candidature à l’élection présidentielle. Il serait donc exclu de fait s’il n’est pas rétabli dans ses droits. « Lorsque l’ennemi déchire votre photo, quand il verra votre personne, qu’en fera-t-il ? », s’est interrogé l’honorable Joseph Djogbenou. Au dire de l’ex-ministre des finances, il urge de s’indigner face à de tels actes. « Nous devons nous manifester, nous indigner, crier haut et fort que nous en avons marre », a-t-elle conseillé à l’auditoire.

18-08-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Lancement de la campagne électorale à l’Université de Parakou : La (...)
20-10-2017, La rédaction
L’Université de Parakou s’apprête à renouveler son équipe rectorale. Le rendez-vous pour cette alternance est prévu pour (...)  

Fronde sociale à la Sucrerie Complant du Bénin : Sèhoueto remet le (...)
20-10-2017, La rédaction
Le sens d’écoute et de management du Ministre de l’Industrie et de l’Artisanat, Lazare Sèhoueto vient de payer dans la (...)  

Renforcement de capacités des femmes : Les époux et proches parents (...)
20-10-2017, Karim O. ANONRIN
Les époux et les proches parents des femmes bénéficiaires du Programme de renforcement de capacités d’action des femmes (...)  

Point de presse du Comité technique de pilotage : « Le Ravip (...)
19-10-2017, La rédaction
Il n’y a pas de raisons de croire à une intrigue politique autour d’une opération qui se veut purement technique et (...)