Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dossier Ppea II : L’existence de forages confirmée, l’heure des interrogations

La polémique autour de ce qui est qualifié de scandale de l’eau enfle à Cotonou et dans l’ensemble du Bénin. Et dans cette ambiance de controverse, beaucoup s’interrogent non seulement sur l’existence réelle des forages, mais aussi sur leur nombre et leur utilité.

JPEG - 92.5 ko

Dans le cadre du Ppea II, des crédits sont alloués aux communes pour la réalisation d’ouvrages d’eau potable. Mais de façon particulière, cette année, la Direction générale de l’eau a fait exécuter certains forages. Mais ces réalisations n’ont pas rencontré l’assentiment des bailleurs de fonds. Et pour clarifier l’existence et l’utilité des forages réalisés, il a fallu une randonnée à la recherche desdits forages et bornes fontaines estampillés PPEA II.
D’abord, dans le département de l’Atlantique, les documents officiels y ont prévu une bonne quinzaine de forages. A Abomey-Calavi, la plus vaste commune, il y en a quatre qui sont prévus. Tori-Bossito et Toffo par contre, sont les moins favorisés par le projet. Seul un forage est prévu pour chacune de ces localités, contre cinq et quatre respectivement pour Allada et Kpomassè. Les populations de chacune de ces communes du département de l’Atlantique ne sont donc pas les parents pauvres des forages Ppea II. Elles bénéficient des ouvrages qui améliorent leurs conditions de vie au quotidien.
Dans les départements du Mono et du Couffo, il en est de même. Là, il y est prévu en tout 29 points d’eau. Cependant, la particularité dans ces départements, c’est qu’il y a aussi des bornes fontaines. De plus, les voies d’accès sont quasi-impraticables, surtout en ces temps de pluie. Mais, pour clarifier le dossier Ppea II et dissiper les inquiétudes, il a fallu faire des vérifications. Ainsi, il ressort que sur les 29 nouveaux lieux d’approvisionnement en eau potable prévus, l’existence de 26 a été notée. Au total, il a été recensé 18 bornes fontaines et 08 forages. Et là aussi, les populations se réjouissent de leurs conditions de vie qui se trouvent améliorées.
Mais, le plus sérieux des avantages tirés de cette nouvelle vie qui porte les populations plus près de l’eau de qualité, c’est dans la commune de Matéri dans le département de l’Atacora.
En effet, ce département devrait accueillir à lui seul, 55 des nouveaux ouvrages. Il est le mieux loti des départements pris en compte par le Ppea II. Sans doute, le relief et la situation géographique défavorable de l’Atacora justifient sûrement ce choix politique. Natitingou, Matéri, Kérou, Cobly, Tanguiéta et Bocoumbé sont au nombre des communes ciblées. Ceci explique d’ailleurs, la gratitude des autorités politiques de divers rangs rencontrées sur le terrain.
Même les populations de Pèrèrè dans le département du Borgou ont deux fois des raisons d’être reconnaissantes envers les autorités politico administratives. Leur commune est la plus privilégiée. Sur les 06 arrondissements, 05 ont bénéficié d’infrastructures et avaient dans chacun de leurs villages respectifs, au moins une.
Au total, dans tous les départements sillonnés, les ouvrages existent. Les preuves aussi. Des témoignages par ci, par là tombent et dissipent le doute à ce sujet. L’affaire d’évaporation de milliards de nos francs commence à s’éclaircir à travers les multiples forages réalisés sur l’ensemble du territoire national. Et si ce constat est établi, une question trottine dans les esprits : le nombre des réalisations et l’argent investi répondaient-ils aux prévisions initiales ? Tout le mystère du dossier Ppea II est là.
Guy OKAMBAWA et Angelo DOSSOUMOU

13-08-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Grève à la justice : Attaquer le mal à la racine :
16-10-2017, Naguib ALAGBE
On se croyait sortis de l’auberge avec cette hibernation en cours de l’Union nationale des magistrats du Bénin (...)  

Lutte contre l’insécurité : La police neutralise deux malfrats à (...)
16-10-2017, La rédaction
Plus de répit pour les malfrats, aussi bien à Cotonou qu’à l’intérieur du pays. La lutte contre l’insécurité engagée par (...)  

Le ministère de l’Enseignement Supérieur dévoile les critères de (...)
16-10-2017, La rédaction
Les bacheliers de l’année 2017 et ceux de 2016 qui n’avaient pas fait l’objet d’un classement sont informés que les (...)  

Travaux de construction de la route Parakou-Wêwê : Ebomaf rassure (...)
12-10-2017, Alassane AROUNA
Les populations de Tourou dans le 1er arrondissement de la commune de Parakou étaient dans les rues le mardi 10 (...)