Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Election du Recteur et de Vices-Recteurs à l’Uac : « Je veux que nous changions l’image de l’étudiant béninois »

Directeur de Cabinet, successivement de trois Recteurs, le Prof Pierre Dossou-Yovo se lance dans la course à l’élection du prochain Recteur de l’Université d’Abomey-calavi. Avec lui sur la liste « Oui Uac », on retrouve comme 1er Vice-Recteur Prof Romuald Tchibozo, 2e Vice-Recteur Pierre Claver Hounkpè et 3e Vice-Recteur Constant Kpao Sare. A travers cette interview, le Professeur Titulaire de chimie analytique et alimentaire dévoile ses ambitions et les défis à relever pour une université moderne et rayonnante.

JPEG - 256.6 ko

Après 12 ans passés à servir trois différents Recteurs, pourquoi êtes-vous candidat pour diriger l’Uac ?
Le travail au niveau du rectorat est un travail de longue haleine. En douze années, nous avons servi pendant quatre mandats en qualité de Directeur de cabinet. Ainsi, nous avons eu le temps d’accumuler les expériences aux côtés des patrons de façon successive. Nous nous sommes dit qu’il n’est pas logique et objectif de dévier de notre mission patriotique, celle de mettre notre expérience au service de notre communauté pour qu’ensemble, nous basculions l’Uac vers le rayonnement véritable sur tous les plans.

Vous avez observé de près la gestion faite de l’Université depuis une décennie. Comment se porte selon vous l’institution ?
L’université d’Abomey-Calavi s’est toujours bien portée, en dehors des soubresauts. Chaque régime rectoral a su imprimer son empreinte selon les moyens du moment. Donc, je ne suis pas toujours du même avis lorsque certaines personnes disent que tout va mal. Il y a des acquis qui existent déjà, mais que nous devons améliorer.

Quels sont les défis à relever ?
Au cours de mes voyages, j’ai eu la chance de vivre ce que c’est que l’étudiant. A mon arrivée au Bénin, j’ai occupé plusieurs postes de responsabilité. Mais j’ai senti que quelque chose me manque, la connaissance de la société qui m’entoure. C’est ainsi qu’en étant déjà à un poste donné, j’ai choisi de suivre les cours de Sociologie avec des plus jeunes que moi pour vivre leur réalité. Je veux que nous changions l’image de l’étudiant béninois. Si nous nous plaignons aujourd’hui de la massification, il n’y a pas de planification institutionnelle adéquate. Il est clair que les étudiants rencontrent plusieurs problèmes. Et pour obtenir satisfaction, ils sont obligés de prendre par les revendications. La manière est diversement appréciée, que l’on soit à l’Uac ou en dehors de l’Université. J’ai décidé d’inclure toute la communauté universitaire pour qu’ensemble, nous apportions les réponses adéquates.

Quelles sont les actions qu’entend mener l’équipe du Professeur Dossou-Yovo ?
La première action que nous ferons en qualité de Recteur, c’est d’organiser un forum, réunir tous les acteurs de notre communauté, pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice. Nous voulons positionner l’Uac parmi les 50 universités les plus prestigieuses d’Afrique. La liste « Oui Uac » prône l’autonomisation intégrale des établissements et entités, la transparence dans la gestion, l’accès plus facile à des financements de recherche. Nous allons construire et équiper des amphithéâtres modernes. Il y aura des bureaux confortables pour chaque enseignant. Aussi, nous allons réformer le Cpuac et lui donner plus de moyens. Les offres de formation seront reformatées en tenant compte du marché national et international de travail.
Durant notre fonction de Directeur de Cabinet, nous avons été appelé à dialoguer avec les responsables étudiants. Nous allons mettre en place un cadre de concertation et de dialogue social permanent pour anticiper sur les soubresauts dont je faisais cas tout à l’heure. Au cours de notre mandat, il y aura un suivi rigoureux des carrières du personnel administratif, technique et de service. Avec mon équipe, nous serons appelés à servir la communauté universitaire en toute humilité, en étant à l’écoute des uns et des autres.

Votre mot de la fin
Je voudrais appeler l’ensemble des acteurs de l’Uac à rêver plus grand avec nous, pour une université moderne et apaisée. Nous souhaitons une campagne électorale d’idées et de courtoisie.

25-10-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Mètognon écouté par (...)
20-11-2017, Patrice SOKEGBE
L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) Laurent Metongnon (...)  

Visite de terrain de l’Association interprofessionnelle du Coton : (...)
20-11-2017, La rédaction
Une délégation de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic a effectué du 16 au 17 novembre 2017, une visite (...)  

Affaire placement des Fonds de la Cnss : Laurent Mètognon convoqué (...)
17-11-2017, La rédaction
Il est invité à se présenter ce jour à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou. Luis, c’est Laurent (...)  

Inscriptions (dm2-Patrice) Report des inscriptions payantes dans (...)
17-11-2017, Patrice SOKEGBE
Plus de peur que de mal, un débat de fond en gestation Il y a quelques semaines, le monde universitaire a reçu (...)