Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En Assemblée générale extraordinaire : La Came appelle à la renégociation de sa convention

JPEG - 111.3 ko

Un agrément provisoire afin que le vide juridique ne perdure et que les activités du secteur pharmaceutique ne tournent au ralenti. La Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) en est soucieuse. Et pour cause, le gouvernement a tout récemment décidé de lui retirer son agrément. Au vu de la situation et pour trouver un terrain d’entente, les partenaires techniques et financiers et des représentants du gouvernement ont pris part hier, à Cotonou, à l’Assemblée générale extraordinaire de la Came. Principal enseignement des travaux conduits par le président du bureau de l’Age, Fernand Gbaguidi, la Came tend la main au gouvernement et souhaite une renégociation de la convention qu’elle a signée avec le gouvernement le 9 septembre 2010.
Aussi, tient-elle à ce que les autres préoccupations relatives au secteur pharmaceutique soient prises en compte par le Comité de pilotage des réformes dudit secteur. D’ailleurs, il a été soumis à l’approbation de l’Assemblée, les nouvelles orientations données par le ministre de la santé qui portent, entre autres, sur un agrément d’une durée de trois mois renouvelables, la nomination d’un administrateur provisoire de la Came par le gouvernement et la soumission des délibérations du Coges à l’approbation du ministre de la santé.
Mais, si l’Assemblée est d’avis que le Coges soumette ses décisions à l’approbation du ministre avant leur mise en œuvre, elle a surtout souhaité que la durée de l’agrément provisoire qui sera accordé à la Came soit portée de trois à douze mois renouvelables et assorti d’un mécanisme d’évaluation trimestrielle. Enfin, elle ne s’oppose pas à la nomination d’un administrateur provisoire, pourvu qu’il ne soit pas pharmacien. En attendant, les consommateurs des produits pharmaceutiques croisent les doigts pour un dénouement heureux.

29-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Le couperet de la sanction
12-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Ils sont surveillés comme du lait sur le feu. Sur le qui-vive, ils font désormais beaucoup plus attention à leurs faits et gestes. Depuis quelque (...) Lire  

En vérité : Question de légitimité au campus
11-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Fisc sans faille !
11-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bonne nouvelle pour le Bénin
10-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Péages versus péripéties !
10-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Temps additionnel : Des Bleus plus forts (...)
9-07-2018, Ambroise ZINSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction
Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Réformes énergétiques au Bénin : La Sbee pour la satisfaction de la (...)
13-07-2018, Ambroise ZINSOU
Dans le souci de garantir une autonomie énergétique au Bénin d’ici 2021, le gouvernement a entrepris de profondes (...)  

6ème session de la commission mixte bénino-togolaise de la (...)
13-07-2018, Karim O. ANONRIN
Le Bénin et le Togo auront bientôt plus de 12 000 km² du plateau continental. C’est ce qu’il faut retenir de la session (...)  

1er août 2018 : Encore une fête sans symbolisme
13-07-2018, Isac A. YAÏ
Chaque 1er août, les Béninois célèbrent leur indépendance. Nous sommes indépendants et pourtant, nous sommes dépendants (...)  

Alcoolémie : Des équipements modernes acquis pour réprimer l’ivresse (...)
13-07-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Avis aux automobilistes et motocyclistes fêtards. La Police Républicaine se prépare à réprimer systématiquement la (...)