Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En attendant la rencontre avec les imams au palais : Vendredi rouge

JPEG - 67.8 ko

Dans moins de 48 heures, rappelons-le, une délégation de l’imamat du Bénin fera le déplacement du palais de la Marina pour y rencontrer le chef de l’Etat. Il sera alors question de la suite à donner aux doléances de la communauté musulmane, en ce qui concerne l’interdiction de l’occupation de l’espace public pour les prières de vendredi. Seulement, la rencontre est prévue pour se tenir samedi et avant, il y a la prière de ce jour où, si on y prend garde, tout peut arriver. Notons que pour l’heure, l’interdiction est bien en vigueur et l’autorité pourrait être amenée à vouloir l’opposer aux prieurs sans concession aucune.
Le risque est grand alors, que les concernés s’y opposent et qu’à la fin, survienne l’impasse. Ce qui ne fera que compliquer les négociations à venir. Il ne sera donc pas superflu, de penser que, de part et d’autre, il va falloir savoir raison garder, et agir de manière à donner à la rencontre de samedi, toutes les chance d’aboutir à des perspectives heureuses. Une nouvelle descente du préfet, à la manière de celle qui a cimenté la polémique sera, à coups sûr, contre productive risquant même de compromettre le dégel attendu de cette rencontre. Le gouvernement qui a fait le plus dur en s’ouvrant aux négociations, devrait pouvoir maintenir le cap. Et peu importe la substance de la rencontre de samedi, l’implication des imams et des leaders musulmans sera indispensable à sa mise en œuvre. Avant, il va falloir toutefois qu’on évite de verser de l’huile sur le feu.

3-02-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)