Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Patrimoine en affermage !

Le Groupe 3PG en a fait un défi. Sur une période expérimentale de 12 mois, le Conseil communal d’Abomey s’est donné l’opportunité d’apprécier son fermier. Conséquence du deal, depuis septembre dernier, ne visite plus la place Goho qui veut mais qui est prêt à débourser la contrepartie. Ce n’est peut-être pas grand-chose mais, c’est tout de même 100 F pour l’entrée, 200 F pour prendre une vue à côté de la statue du roi Béhanzin et 25 F pour aller aux toilettes. Et de l’opportunité de mettre la place Goho en affermage, à part chez les élus au sein du conseil communal d’Abomey, l’unanimité est loin d’être faite.
D’un côté, les plus optimistes applaudissent et vous disent qu’entre une place insalubre, jonchée de préservatifs et l’air de propreté qui respirée y est actuellement depuis l’arrivée du fermier 3PG, leur choix est vite fait. En plus, ils sont convaincus que 100 F pour l’accès à la place, c’est raisonnable et qu’au contraire, depuis que la réforme est mise en œuvre, les visites de touristes vont crescendo. De même, ce n’est pas la mairie d’Abomey qui, entre ne rien tirer comme profit de la place Goho et avoir des ristournes de son fermier, se plaindrait. D’ailleurs, au-delà de l’entretien, avec l’affermage, sans doute, le conseil communal garantit, de façon indirecte, à ce vieux patrimoine, un nouveau plan d’exploitation.
Du moins, pour agrémenter autrement la visite, Abomey peut exiger, s’il ne l’a pas encore fait, au fermier, de nouveaux éléments touristiques sur la place où trône la statue du roi Béhanzin. En somme, si la place Goho est bien gérée, et c’est très important, la belle histoire 3PG ne fera que des émules !
Mais, malgré ces arguments, il y en a qui ne décolèrent pas qu’un patrimoine, qui plus est la place Goho, soit mis en affermage. De ce site touristique, ils pensent qu’il est inadmissible qu’il soit tout simplement rentabilisé.
Evidemment, il serait difficile de ne pas les comprendre quand ils avancent que c’est d’abord de la responsabilité du pouvoir central ou à la base, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’entretien d’une place aussi symbolique dans l’histoire de notre pays. Et pour un patrimoine qui appartient à tous les Béninois, qu’en aucun cas, rien ne justifie un affermage. Sinon, les détracteurs des conseillers communaux d’Abomey voient, à ce rythme, que très bientôt, même toutes les ruelles à balayer feront le bonheur des fermiers.
Sérieusement, l’expérience 3PG à la place Goho relance la question de la gestion du patrimoine culturel béninois. Peut-être que nos impôts et taxes sont largement insuffisants pour se passer de fermiers avant de les valoriser. Mais, quand je vois des places touristiques, plutôt que d’avoir des activités commerciales tout autour, envahies par des buvettes, je me dis que la place Goho n’en est plus loin. Enfin, le plus important est quelles que soient les raisons, qu’aucun Béninois ne soit exclu de l’accès à son histoire. Avec l’affermage, il faut définitivement en douter !

19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Mètognon écouté par (...)
20-11-2017, Patrice SOKEGBE
L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) Laurent Metongnon (...)  

Visite de terrain de l’Association interprofessionnelle du Coton : (...)
20-11-2017, La rédaction
Une délégation de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic a effectué du 16 au 17 novembre 2017, une visite (...)  

Affaire placement des Fonds de la Cnss : Laurent Mètognon convoqué (...)
17-11-2017, La rédaction
Il est invité à se présenter ce jour à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou. Luis, c’est Laurent (...)  

Inscriptions (dm2-Patrice) Report des inscriptions payantes dans (...)
17-11-2017, Patrice SOKEGBE
Plus de peur que de mal, un débat de fond en gestation Il y a quelques semaines, le monde universitaire a reçu (...)