Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Enseignement secondaire : Doit-on craindre pour l’organisation des examens de fin d’années

JPEG - 166.1 ko
Kakpo Mahugnon, actuel DEC

La situation qui prévaut actuellement à la Direction des examens et concours (Dec) laisse à craindre pour une parfaite organisation des examens de fin d’année dans l’enseignement secondaire. En effet, depuis plus d’une quinzaine de jours, c’est le statu quo dans cette direction ayant entre autres à charge l’organisation du Bepc, du Cap, du Dti … Elle tourne au ralenti à moins de deux mois de la tenue desdits examens, le Brevet d’études du premier cycle (Bepc) étant prévu pour le 13 juin prochain. Qui de Mahugnon Kakpo, nouvel élu et de Cathérine Bio Sarré, ancienne Dec, admise à faire valoir ses droits à la retraite, aura la lourde responsabilité de conduire à bon port ces évaluations qui permettent aux élèves de changer de cycle. En vérité, la bataille juridique virtuelle entre le nouveau Dec et celle déchue n’est pas de nature à rassurer les parents, encore moins les acteurs à divers niveaux de la chaîne de la préparation des examens de fin d’année. Une crainte tout à fait renforcée par le contenu du dernier conseil des ministres, qui fait état d’un certain retard dans l’organisation des examens. Malheureusement, au lieu que l’on assiste à une accélération dans la préparation, la Direction des examens et concours (Dec) s’empêtre dans une situation conflictuelle à la limite ridicule. Cathérine Bio Sarré refuse de passer service, parce qu’elle serait nommée par décret et relevée par un arrêté ministériel, alors qu’au même moment, elle est admise à faire valoir ses droits à la retraite. Son prédécesseur et successeur, Mahugnon Kakpo a été installé de force sous haute surveillance policière. Dans un tel climat de suspicions et de menaces, comment peut-réussir l’organisation des examens de fin d’année ? Dans tous les cas, la tâche ne sera pas du tout facile pour le tout nouveau Dec qui doit justifier sa compétence à travers l’organisation sans faille de ces examens. Les élèves ne doivent subir pour aucune raison les conséquences de ces intrigues politiques. Il faut garantir la confidentialité des épreuves après leur sélection pour assurer une certaine crédibilité aux diplômes qui seront délivrés au terme desdits examens.

27-04-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ça y est ! Les bons apôtres pour une révision de qualité sortent des bois. En dehors des Béninois qui se sont fait leur religion sans, au préalable, (...) Lire  

Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)