Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Entretien avec EL Farouk Soumanou : ‘’Je ne me reconnais plus membre des "Fous du Roi, mais je suis comptable de la gestion de Yayi pour les dix ans »

JPEG - 128.1 ko

On ne l’entend plus depuis un moment ! Mais il est resté égal à lui-même, et continue de partager la vision du Chef de l’Etat, le docteur Thomas Boni Yayi. Lui, c’est le président du mouvement Gouverner Autrement la République (Gar) et directeur du Fonds national pour le développement des activités de jeunesse, de sport et loisirs. EL Hadj EL-Farouk Soumanou, il a décidé de rompre le silence et de se prononcer sur l’actualité ces derniers temps, surtout sur sa position avec les "Fous du Roi". Contacté par nos soins ce mercredi 05 août 2015 pour connaître sa position actuelle avec le mouvement : les "Fous du roi’’, qui a pratiquement disparu de la sphère de la mouvance présidentielle, El Farouk Soumanou, dit ne plus appartenir à ce groupe. Cependant, il dit être avec le Président Boni Yayi jusqu’en 2016
« J’ai constaté depuis quelques mois que l’histoire de ‘’Fous du roi’’, fait l’objet d’attaques sur la toile ou dans la Presse locale où on demande où sont passés les ‘’Fous du roi’’. Tantôt, c’est des chroniques dans lesquelles on ridiculise les ‘’Fous du roi’’. Il suffit que quelqu’un du groupe pose un acte, pour qu’on le généralise. J’ai voulu expliquer, parce qu’aujourd’hui, il y a trop d’expressions. On dit les chiens d’attaque, Jeunes patriotes, les jeunes Turcs, tout cela, je voulais clarifier aujourd’hui pour dire que je ne suis membre d’aucun de ces groupes ». C’est en ces termes que El Farouk Soumanou a voulu clarifier sa position actuelle, vis-à-vis de ce mouvement de la mouvance présidentielle. L’homme qui n’a jamais sa langue dans sa poche quand il s’agit de dire la vérité et rien que la vérité, n’est pas allé du dos de la cuillère pour fustiger les agissements et comportements de certains membres de ce groupe qui, selon lui, ont galvaudé l’expression ‘’Les fous du roi’’ ? Il poursuit en disant que la signification de cette expression est très appréciable. « Ce thème a une signification et moi, j’y croyais. Les Fous du roi, c’est ceux qui sont avec le Roi et qui sont en mesure de lui dire la vérité. Et ça, nous avions travaillé dans ce sens, vu la confiance que le Chef de l’Etat a placée en nous à travers des fiches que moi je lui fais et que je lui adresse, même si je ne suis pas son conseiller technique », explique le président du Gar. « Les jeunes patriotes, c’est le mouvement de Frédéric Béhanzin, je n’ai jamais été membre de ce groupe. Quand vous prenez les jeunes turcs de la République, c’est Lucien Médjico qui est le président de ce mouvement. C’est encore lui qui se fait appeler ‘’les chiens d’attaque’’. Je ne me suis jamais appelé ‘’chien d’attaque’’. Moi je suis le président d’un mouvement politique qu’on avait créé pendant le règne du Général Mathieu Kérékou, appelé « Mouvement porte-parole du Gouvernement », et qui, après l’avènement du Président Boni Yayi est devenu le « GAR » ‘’Gouverner Autrement la République », a-t-il précisé. Selon El Farouk Soumanou, c’est le Chef de l’Etat Boni Yayi qui a voulu qu’ils restent ensemble. En réalité, avance-t-il, il n’y avait pas une assemblée générale constitutive pour créer ce groupe politique qui s’appelle ‘’les Fous du roi’’. « Nous sommes venus d’horizons divers et puisque nous partageons la vision du Chef de l’Etat, il a décidé de nous mettre ensemble pour qu’on réagisse sur un certain nombre de dossiers. Et surtout, ce groupe a été mis en place pour renforcer la communication du Gouvernement dans l’optique de la présidentielle de 2011, de veiller à la promotion de l’action gouvernementale et de permettre au Chef de l’Etat de rempiler. Moi, je crois que cet objectif est atteint et à partir de ce moment-là, il n’y a plus de grain à moudre ‘’. Donc, il n’y a pas de problème à rester dans ce groupe et à continuer à travailler », a fait remarquer le jeune et intrépide acteur politique béninois. Au dire de M. Soumanou, ce sont les comportements et les actes de certains membres qui ont déteint sur le groupe de telle manière que dès que quelqu’un fait quelque chose, c’est généralisé. Cette façon de jeter de l’opprobre sur les gens n’est pas justement appréciée par El Farouk qui affirme avoir claqué la porte, mais se réclame toujours un fidèle Apôtre du Président Yayi. ‘’Je ne me reconnais plus membre des Fous du roi, mais je reste Yayiste. Je suis comptable de la gestion de Yayi pour les dix ans », a-t-il indiqué avant de rappeler son impressionnant parcours politique qui montre qu’il n’est pas un arriviste dans le milieu et qui l’oblige à ne pas trahir le Chef de l’Etat en changeant de veste. « J’ai dirigé des mouvements d’étudiants, je suis rentré dans l’administration depuis 2012, j’ai occupé des postes de responsabilité, chef service, chef de cabinet, chef division. Je suis de la mouvance présidentielle, je suis Fcbe, je suis Yayi. J’assume toutes mes sorties sous la bannière de ce groupe, mais je ne les regrette pas. Ma présence dans ce groupe, c’est par respect à l’autorité. Le premier soutien qu’il faut apporter au Chef de l’Etat, c’est de travailler et moi je m’évertue à le faire. Moi je ne change pas de veste. Je suis resté avec le Général Kérékou jusqu’en Avril 2006. J’ai commencé par travailler avec le Président Boni Yayi depuis 2007 et je resterai jusqu’au 5 avril 2016 à 00h », soutient El Farouk Soumanou.
Par Adrien I. TCHOMAKOU

6-08-2015, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction
A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1800

Maraichage à Cotonou et environs : Des contraintes écologiques (...)
8-12-2016, La rédaction
En dehors des difficultés d’accès aux terres, les maraichers de la ville de Cotonou et environs font face à l’épineuse (...)  

Interview avec l’artiste Sadky « Je développe une compréhension des (...)
8-12-2016, La rédaction
Goudou Prisca Estelle à l’état civil, Sadky est une jeune artiste chanteuse qui a choisi de faire carrière dans le (...)  

JMS 2016 : La Giz engagée pour la protection et la réhabilitation (...)
7-12-2016, Isac A. YAÏ
La coopération allemande (Giz) a commémoré hier, à l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale des sols (...)  

6ème édition de la semaine de l’Internet : Les enjeux et défis du (...)
7-12-2016, La rédaction
La 6ème édition de la Semaine de l’Internet s’ouvre ce jour. Le lancement officiel se tient ce matin au Palais des (...)