Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Escroquerie dans les buvettes sans agrément : Les machines à sous clandestinement installées créent un climat d’insécurité

JPEG - 345.5 ko

Le phénomène devient récurent et interpelle les forces de sécurité publique. Dans plusieurs localités du Bénin, notamment à Abomey-calavi et à Dassa-Zoumè, les machines à sous foisonnent et perturbent la quiétude des populations. Dans les buvettes qui les abritent, et qui n’ont d’ailleurs pas d’agrément, les violences, coups et blessures volontaires sont monnaies courantes. Ces derniers jours, plusieurs blessés ont été enregistrés avec des cas de décès. En réalité, les promoteurs de ces machines à sous sont astreints à l’autorisation préalable des services du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique et de ceux du ministère de l’économie et des finances à travers la Loterie nationale du Bénin avant toute installation. Il existe des structures bien connues qui exercent d’ailleurs leur activité en toute légalité sous le contrôle de l’Etat.
Cependant, faisant montre d’une ingéniosité inédite, certains promoteurs privés versent dans l’illégalité et s’installent de plus en plus dans les villages, loin de tout soupçon. Que ce soit à Hêvié, Godomey, Adjagbo, Akassato, Gbétagbo dans la commune d’Abomey-Calavi ou à Kèrè dans la commune de Dassa-Zoumè, les machines à sous de marque chinoise, pullulent dans les débits de boisson sans agrément. On n’assiste donc à une violation flagrante des dispositions de la loi 2002-28 du 29 mars 2004 portant réglementation des jeux de hasard, d’argent, de paris en République du Bénin. Ladite loi prévoit des amendes et des peines d’emprisonnement à l’encontre des promoteurs indélicats. La répression se fait toujours désirer de la part des autorités en charge du contrôle de ces activités d’une part et des forces de sécurité publique d’autre part. C’est un laxisme qui donne un élan à ces réseaux d’escroquerie qui nuisent à la quiétude des populations. Il urge que les responsables de la Loterie nationale du Bénin ainsi que les autorités policières mettent les bouchées doubles pour mettre fin à ces nids d’insécurité.

14-02-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)