Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en construction : Mécontentes, les populations de Sè accusent Jacques Ayadji

JPEG - 74.3 ko

Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, dans le cadre de la construction de la route Comè-Lokossa-Dogbo. Avant-hier, celles de Sè dans la commune de Houéyogbé ont barricadé le tronçon pour fustiger le non dédoublement de la voie dans leur localité. A l’aide de branchages, elles ont donc fait entrave à la circulation et dénoncé les responsables en charge de la construction de la route, en l’occurrence le Dg Jacques Ayadji. Les populations disent ne pas comprendre cette violation du cahier de charges avec la complicité des services du Ministère des transports. Pendant un bon moment, les usagers du Colodo ont donc fait les frais de cette colère avant que les autorités communales de Houéyogbé n’interviennent pour apaiser les esprits. Dans tous les cas, les populations ne sont pas contentes de Jacques Ayadji au sujet des difficultés que connait la construction de cette voie dont les travaux ont démarré en septembre 2014 pour un délai d’exécution de deux ans.
Les obstacles subsistent et résistent au leadership dont fait montre l’autorité. Il y a quelques semaines, c’est le maire de cette même commune, Cyriaque Domingo qui a procédé au blocage des travaux de l’entreprise Ebomaf en charge de la construction de la route Colodo. La raison évoquée était le non payement des redevances dans le cadre de l’exploitation des carrières. Il faut y ajouter les difficultés de contournement au carrefour ‘’Zénith’’ à Comè. Et cette fois-ci, ce sont les populations de Sè qui manifestent pour exiger l’élargissement de la voie. Toutes choses qui ralentissent les travaux, et mettent la pression sur le Directeur général des Infrastructures et des transports qui entend livrer les travaux le plus tôt que possible.

23-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
Parité avez-vous dit ? C’est sans nul doute un concept des plus controversés. Mais pour une fois, osons l’appréhender sincèrement et donc, sagement, (...) Lire  

En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Mauvais signal des ‘’climatosceptiqu
18-05-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le Cnhu au labo !
30-05-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2010

Médecine moderne et traditionnelle : Un dualisme sur fond de (...)
30-05-2017, La rédaction
Au Bénin, pendant que le Gouvernement fait la guerre aux faux médicaments, les produits de la pharmacopée (...)  

Innovations pour le secteur agroalimentaire : Le ProCiva/Giz (...)
30-05-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La villa Livingstone de Cotonou a abrité le vendredi dernier la cérémonie de remise de certificats aux participants à (...)  

Préparatifs des candidats aux examens de fin d’année d’Agonlin : (...)
30-05-2017, Géraud AGOÏ
Le président du ’’Rassemblement pour un nouvel élan de développement (Raned)’’ Hervé Hèhomey, a initié à l’intention des (...)  

Vulgarisation du Pag : Armand Gansè convainc les populations de (...)
30-05-2017, La rédaction
Les populations de Bohicon sont désormais mieux informées des projets phares qu’entend réaliser le Gouvernement du (...)