Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en construction : Mécontentes, les populations de Sè accusent Jacques Ayadji

JPEG - 74.3 ko

Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, dans le cadre de la construction de la route Comè-Lokossa-Dogbo. Avant-hier, celles de Sè dans la commune de Houéyogbé ont barricadé le tronçon pour fustiger le non dédoublement de la voie dans leur localité. A l’aide de branchages, elles ont donc fait entrave à la circulation et dénoncé les responsables en charge de la construction de la route, en l’occurrence le Dg Jacques Ayadji. Les populations disent ne pas comprendre cette violation du cahier de charges avec la complicité des services du Ministère des transports. Pendant un bon moment, les usagers du Colodo ont donc fait les frais de cette colère avant que les autorités communales de Houéyogbé n’interviennent pour apaiser les esprits. Dans tous les cas, les populations ne sont pas contentes de Jacques Ayadji au sujet des difficultés que connait la construction de cette voie dont les travaux ont démarré en septembre 2014 pour un délai d’exécution de deux ans.
Les obstacles subsistent et résistent au leadership dont fait montre l’autorité. Il y a quelques semaines, c’est le maire de cette même commune, Cyriaque Domingo qui a procédé au blocage des travaux de l’entreprise Ebomaf en charge de la construction de la route Colodo. La raison évoquée était le non payement des redevances dans le cadre de l’exploitation des carrières. Il faut y ajouter les difficultés de contournement au carrefour ‘’Zénith’’ à Comè. Et cette fois-ci, ce sont les populations de Sè qui manifestent pour exiger l’élargissement de la voie. Toutes choses qui ralentissent les travaux, et mettent la pression sur le Directeur général des Infrastructures et des transports qui entend livrer les travaux le plus tôt que possible.

23-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : L’activisme des patriarches !
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
Yayi chez Soglo. Soglo chez Talon. Tévoèdjrè qui voit défiler chez lui, l’ancien président Soglo et ses fils puis l’ex ministre délégué de la défense (...) Lire  

En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Appui de taille pour le Pag (...)
12-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Style sur mesure !
10-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

La douane se prononce sur l’affaire cocaïne et le dossier (...)
21-04-2017, La rédaction
Je voudrais faire remarquer que depuis que cette affaire de cocaïne a été politisée, c’est une souffrance morale pour (...)  

Après la réussite de la campagne 2016-2017 : L’Aic mise sur la (...)
21-04-2017, Arnaud DOUMANHOUN
L’Association interprofessionnelle du coton (Aic) a initié un atelier sur ‘’bilan et planification des activités de la (...)  

Métier de gardiennage au Bénin : Risquer sa vie contre une modique (...)
21-04-2017, La rédaction
Le chômage pousse de nombreux jeunes au Bénin à se trouver d’emplois précaires, dont celui d’agent de sécurité. De jour (...)  

Lutte contre la criminalité faunique : 12 mois de prison ferme (...)
19-04-2017, La rédaction
Mise en délibérée pour le 18 avril dernier, le tribunal de première instance de Parakou a donné son verdict dans (...)