Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Fin de contrats des agents contractuels de l’Ons/Maep : Quelle porte de sortie pour les 1045 nouveaux chômeurs ?

Fin de contrats, fin de mission pour les agents de l’Office de soutien des revenus agricoles (Ons). Au nombre de 1045, ils s’apprêtent à prendre place dans le camp des chômeurs de la République, en attendant un renouvellement ou non de leur contrat.A travers une correspondance en date du 29 septembre 2016, le Ministre de l’Agriculture, Delphin Koudandé a instruit les Directeurs Généraux des Carder afin de « prendre en urgence des dispositions nécessaires en vue de notifier aux dits agents la fin de leurs contrats pour le 30 septembre 2016 pour la première vague et le 31 octobre 2016 pour la seconde ». En effet, recrutés en 2012 par l’Ons, ces agents contractuels locauxont plaidéauprès du Gouvernement pour une amélioration de leur statut.Apres moult sit-in et négociations, ils réussiront à obtenir de l’ancien Chef de l’Etat, le 22 août 2014, la faveur d’être reversés en Agents contractuels de l’Etat pour le compte du Ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (Maep). Au bout de deux ans d’activités à l’Office de soutien des revenus agricoles (Ons), une bonne partie arrive ce jour en termes de contrat. Ceci, conformément aux dispositions de l’article 3 du contrat de travail administratif qui les relie à l’Etat.
Dans le starking bloc d’un nouveau départ
Les agents concernés devront se faire sans doute du souci. Beaucoup attendent de savoir s’ils pourront être reconduits pour servir l’Etat, ou s’ils devront prier pour se trouver de trouver opportunités. Dans tous les cas, si on s’en tient à l’esprit des négociations intervenues à la Présidence de la République en aout 2014, tous ne seront pas laissés sur le carreau. En réalité, au regard des enjeux et autres défis de la campagne agricole 2014-2015 dans le temps, un contrat à durée déterminée de deux ans leur a été signé et renouvelable après évaluation de chaque agent. Ce qui sous-entend,qu’une évaluation pourrait intervenir les prochaines semaines pour reconduire certains, selon les besoins du Gouvernement. L’évaluation des compétences fait partir des priorités de Patrice Talon
Fulbert ADJIMEHOSSOU

30-09-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Lancement de la campagne électorale à l’Université de Parakou : La (...)
20-10-2017, La rédaction
L’Université de Parakou s’apprête à renouveler son équipe rectorale. Le rendez-vous pour cette alternance est prévu pour (...)  

Fronde sociale à la Sucrerie Complant du Bénin : Sèhoueto remet le (...)
20-10-2017, La rédaction
Le sens d’écoute et de management du Ministre de l’Industrie et de l’Artisanat, Lazare Sèhoueto vient de payer dans la (...)  

Renforcement de capacités des femmes : Les époux et proches parents (...)
20-10-2017, Karim O. ANONRIN
Les époux et les proches parents des femmes bénéficiaires du Programme de renforcement de capacités d’action des femmes (...)  

Point de presse du Comité technique de pilotage : « Le Ravip (...)
19-10-2017, La rédaction
Il n’y a pas de raisons de croire à une intrigue politique autour d’une opération qui se veut purement technique et (...)