Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Formation des chefs d’entreprises sur les normes de qualité : Le Brmn mise sur la compétitivité du Cajou béninois

JPEG - 136.8 ko

Le Bureau de Restructuration et de Mise à niveau (Brmn) met les bouchées doubles pour accroitre les chances de l’anacarde béninois sur le marché international, notamment à travers le renforcement des capacités des acteurs. Le mercredi dernier, une dizaine de chefs d’entreprises du secteur Cajou ont été formés, à Bénin Royal Hôtel, sur « Les mesures sanitaires et phytosanitaires, Haccp et normes internationales et clarifications de l’amande de Cajou ». À l’occasion, les acteurs de la transformation de l’anacarde ont été outillés sur les méthodes servant à évaluer les dangers et à mettre en place des systèmes de maîtrises axés davantage sur la prévention que sur l’analyse du produit fini. « L’anacarde est très important pour les pays africains. Cependant, dans les pays consommateurs, il y a des normes à respecter. On ne doit pas mettre sur le marché des produits de mauvaise qualité. Toutes les mesures doivent être prises en amont pour le respect des critères du marché international afin que nous ayons toutes les chances de notre côté », a souligné Gérald Bossey, formateur, Consultant de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (Onudi). Cette formation s’inscrit dans le Cadre du Programme de Renforcement des Capacités Productives et commerciales (Prcpc). Selon le Directeur Général du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (Brmn), Airy Tonato, l’objectif est d’aider les acteurs à accéder facilement au marché international. Ce qui suppose un certain nombre de prérequis. « Outre les bonnes pratiques de production, ce qui est important, c’est les bonnes qualités d’hygiène. Nous voulons donner davantage de chance à l’anacarde du Bénin à être beaucoup plus compétitif. Ce qui est fondamental, c’est la qualité. Nous devons veiller à être dans les premières catégories », a déclaré Airy Tonato.

26-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Patrimoine en affermage !
19-10-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Lancement de la campagne électorale à l’Université de Parakou : La (...)
20-10-2017, La rédaction
L’Université de Parakou s’apprête à renouveler son équipe rectorale. Le rendez-vous pour cette alternance est prévu pour (...)  

Fronde sociale à la Sucrerie Complant du Bénin : Sèhoueto remet le (...)
20-10-2017, La rédaction
Le sens d’écoute et de management du Ministre de l’Industrie et de l’Artisanat, Lazare Sèhoueto vient de payer dans la (...)  

Renforcement de capacités des femmes : Les époux et proches parents (...)
20-10-2017, Karim O. ANONRIN
Les époux et les proches parents des femmes bénéficiaires du Programme de renforcement de capacités d’action des femmes (...)  

Point de presse du Comité technique de pilotage : « Le Ravip (...)
19-10-2017, La rédaction
Il n’y a pas de raisons de croire à une intrigue politique autour d’une opération qui se veut purement technique et (...)