Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Formation des femmes cadres : L’apport de Narcisse Tometin à l’éclosion de la nouvelle conscience

Réunies samedi dernier au Chant d’oiseau de Cotonou autour du Professeur Narcisse Tometin, les femmes cadres acquises à la cause de la Nouvelle conscience prônée par le présidentiable Pascal Irenée Koupaki ont été davantage moulées dans ce concept qui veut bouleverser les habitudes.
« Le leadership féminin au service de la nouvelle conscience ». C’est autour de ce thème que le Professeur Narcisse Tometin a entretenu pendant 4h d’horloge les femmes cadres venues nombreuses l’écouter. Pour le conférencier, le combat mené par l’ex premier ministre n’est pas un combat de mandature mais plutôt un combat de génération. Mieux, à l’en croire, la Nouvelle conscience a un fondement constitutionnel. Les trois livrets bleus publiés à cet effet attestent plus qu’il n’en faut de la pertinence du concept.
D’après le formateur, malgré ses 25 années d’expérience démocratique, le système partisan béninois est sans vie militante. C’est un échec à corriger et le déficit de militantisme est un vide à combler. D’où le recours à la Nouvelle conscience qui se retrouve être un important chantier de production de leaders de nouvelle génération autour des idéaux de développement humain durable.
L’école de la nouvelle conscience se définit donc comme l’école de la pensée positive et des méthodes positives de gouvernance pour des actions de développement axées sur la crainte de Dieu, le respect des Mânes des ancêtres, de la sacralité et de l’inviolabilité de la personne humaine. La nouvelle conscience est donc une école de la vérité, un espace de co-construction du leadership politique pour un Bénin nouveau, le vrai.
Avec sa fougue habituelle, convaincu de la justesse de son engagement, le Professeur Narcisse Tometin a exhorté l’assistance à changer de paradigme pour donner au Bénin des chances de se relever dès le 6 avril 2016 de la léthargie dans laquelle il est plongé.

27-07-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)