Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Formation des prestataires de services de santé : Des sages-femmes outillées sur la réanimation néonatale

JPEG - 314.9 ko

95 sages-femmes et 10 encadreurs venus de tous les départements du Bénin ont suivie durant cinq jours, une formation sur la réanimation néonatale. Initiée par les responsables de l’église des fidèles des saints de derniers jours en collaboration avec le ministère de la santé, cette formation a permis aux acteurs de la santé de bénéficier d’une autre approche de réanimation du nouveau-né. « Nous avons bénéficié de l’expertise des formateurs venus des Etats-Unis d’Amérique. Nous qui sommes des formateurs des sages-femmes, avons beaucoup appris lors de cette formation. La méthode qu’ils nous ont apprise est simple. Elle consiste à tout faire pour que l’enfant puisse respirer pendant la première minute de vie appelée minute en or. Cette formation permet de sauver un nouveau-né en détresse vitale. Cette méthode est très simple et peut être utilisée dans notre pays. Les matériels utilisés sont simples : les mains, un linge propre et autres matériels disponibles dans notre pays et nos structures sanitaires », a expliqué Léhila Bagnan Tossa, encadreur. A l’en croire, cette formation leur permet de savoir que l’ancienne méthode comporte des pratiques qui alourdissent le processus de réanimation des nouveau-nés. « Cette méthode nous a permis de savoir qu’il y avait des gestes qu’on faisait avant et qui étaient inutiles d’une part et des gestes qu’il faut renforcer d’autre part. Cette nouvelle méthode simplifie alors les pratiques en termes de réanimation des nouveau-nés. C’est très avantageux pour nos sages-femmes et tous ceux qui interviennent dans les salles d’accouchement », a-t-elle ajouté.
A en croire Goury Martin, responsable de l’église des fidèles de
Jésus-Christ des Saints de derniers jours, cette formation est l’aboutissement d’un processus qui a commencé depuis 2012. Le chemin a donc été long, mais l’essentiel est de sauver les nouveau-nés, futurs acteurs de développement du Bénin. A la fin de la formation, des kits ont été offerts aux sages-femmes afin qu’elles puissent mieux servir leurs formations sanitaires. « Une fois de retour dans nos formations sanitaires, nous allons former d’autres prestataires qui n’ont pas pu effectuer le déplacement afin d’améliorer les pratiques de réanimation des nouveau-nés. L’objectif est de divulguer cette méthode dans toutes les formations sanitaires du pays afin de diminuer le taux de mortalité néonatale », a conclu Léhila Bagnan Tossa.

24-10-2017, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Fructueux Gbaguidi a procédé hier, à l’ouverture d’un atelier organisé par la (...)  

Lutte contre l’insécurité : Des délinquants arrêtés avec des armes et (...)
22-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Deux Akm, 197 munitions de calibre 7,62 mm. Ce sont les objets retrouvés chez deux individus interpellés dans le (...)  

Lutte contre la corruption : Coup de balai l’aéroport de (...)
21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Très remonté contre le rançonnement, le Directeur Général de la Police Républicaine, le Général de Brigade Nazaire (...)  

Compétitivité de la tomate béninoise : Les supplices de l’Or (...)
21-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Contraintes climatiques, pertes post-récoltes considérables, faible capacité de transformation, etc. Avec une (...)