Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Gestion de la filière véhicules d’occasion : Le rapport de la mission d’audit accable la Segub

JPEG - 122.8 ko

1,6 milliards de moins perçus, 14 milliards encaissés par une société de Btp sans aucune contrepartie de prestations, plus de 9 milliards d’écart entre le total de virement effectué en 2012 par la Segub et le montant constaté sur les comptes bancaires du trésor public. Tel est le visage que présente la gestion de la filière véhicules d’occasion placée sous la gouvernance de la Société d’exploitation du guichet unique du Bénin (Segub). Selon le ministre d’Etat, Pascal Iréné Koupaki, la mission d’audit des redevances de l’escorte des véhicules d’occasion en transit au Port de Cotonou a révélé de nombreux dysfonctionnements dans l’organisation de la filière et dans la gestion des redevances liées. Au banc des accusés, la Segub mandatée par l’Etat en 2012 pour encaisser les frais d’enlèvement desdits véhicules et assurer leur répartition aux différents prestataires. Au regard des nombreux dysfonctionnements relevés par la mission d’audit, le Conseil des ministres a instruit le ministre de l’économie et des finances, et le garde des sceaux aux fins de transmettre le rapport au pouvoir judiciaire ‘’pour les suites qu’il conviendra d’y donner’’.

Abrogation des décrets de nomination à l’Arcep
Le Conseil des ministres s’est aussi penché sur le rapport à mi-parcours du Bureau d’analyse et d’investigation de la présidence sur l’audit de l’organisation et de la gestion de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). A en croire le ministre d’Etat Pascal Koupaki, ce rapport révèle des irrégularités au niveau du mode de nomination et de gestion de l’Arcep qui ne respecterait pas les dispositions de la loi 2013-2014 relatives aux communications électroniques et à la poste et qui fixe les modalités de nomination des membres de la poste, notamment les profils et la procédure d’appel à candidatures. Après avoir pris connaissance des premières conclusions du rapport d’audit, le Conseil a pris un décret abrogeant les trois décrets de nomination des membres de l’Arcep et a instruit le ministre de l’économie numérique et de la communication à l’effet d’engager la procédure de nomination des membres de l’Arcep conformément aux textes en vigueur. Au niveau du secteur de la santé, le gouvernement a noté une mauvaise gouvernance et un enracinement de la corruption. C’est pourquoi, le Conseil des ministres a fait l’option de la mise en place d’une commission technique de 13 membres pour proposer les orientations stratégiques d’une réforme dans le secteur et assurer le suivi de la mise en œuvre.

Nouvelle carte universitaire
Le conclave gouvernemental a aussi étudié le projet de restructuration de la carte universitaire et décide de mettre fin à la dispersion des centres universitaires. Au dire de Pascal Iréné Koupaki, cette régionalisation de l’enseignement supérieur pose d’énormes difficultés au secteur. Il s’agit entre autres de l’insuffisance d’enseignants qualifiés pour encadrer les nouveaux centres, de l’insuffisance d’infrastructures d’accueil et de matériels didactiques, avec pour conséquence la baisse de la qualité des enseignements et de la réputation du système éducatif béninois. Ainsi, le gouvernement opte pour une réorganisation et un regroupement des 22 centres universitaires autour de 4 grandes nouvelles universités au lieu des 7 existantes. Il s’agit de deux grandes universités pluri thématiques à l’université d’Abomey-Calavi et à Parakou et deux grandes universités thématiques : l’université des sciences technologiques, ingénierie, et mathématiques d’Abomey et l’université nationale d’Agriculture de Porto-Novo.

28-07-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction
A l’heure des bilans et des perspectives
28-11-2016, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1800

Maraichage à Cotonou et environs : Des contraintes écologiques (...)
8-12-2016, La rédaction
En dehors des difficultés d’accès aux terres, les maraichers de la ville de Cotonou et environs font face à l’épineuse (...)  

Interview avec l’artiste Sadky « Je développe une compréhension des (...)
8-12-2016, La rédaction
Goudou Prisca Estelle à l’état civil, Sadky est une jeune artiste chanteuse qui a choisi de faire carrière dans le (...)  

JMS 2016 : La Giz engagée pour la protection et la réhabilitation (...)
7-12-2016, Isac A. YAÏ
La coopération allemande (Giz) a commémoré hier, à l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale des sols (...)  

6ème édition de la semaine de l’Internet : Les enjeux et défis du (...)
7-12-2016, La rédaction
La 6ème édition de la Semaine de l’Internet s’ouvre ce jour. Le lancement officiel se tient ce matin au Palais des (...)