Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Gestion des loyers par les agences immobilières : Aux excuses des locataires répond l’indifférence des propriétaires

De plus en plus, on constate qu’un grand nombre de propriétaires préfèrent confier la gestion de leurs maisons à des agences immobilières. Qu’est ce qui explique cet engouement ? Est-ce dû à une perte de confiance des propriétaires envers les locataires ? Ou c’est leur manque de disponibilité qui justifie cet état ce choses ?

JPEG - 61.7 ko

Nous sommes aujourd’hui le 5 du mois et comme d’habitude l’agent immobilier est là. L’horloge à côté indique qu’il est 20h 30. L’heure où tout le monde est à la maison. Ali, devant la porte de la première chambre de la maison attend qu’on lui ouvre. Après avoir fait le tour de la maison, il donne la raison de son arrivée. « Je suis venu percevoir les loyers. Je suis content parce que aujourd’hui, j’ai eu moins de mal que d’habitude », a-t-il laissé entendre. Aussitôt, une locataire de la maison, tout énervée intervient dans la discussion : « je ne supporte plus cette situation, on a des problèmes dans la maison mais le propriétaire ne dit rien. On ne le voit plus depuis qu’il a confié la maison à ce monsieur ».

Une solution face aux locataires indélicats
De son côté, Anne C. propriétaire de maison à Fidjrossè, un quartier de Cotonou, explique les raisons pour lesquelles elle a confié la gestion de sa maison à une agence immobilière : « Mes locataires trouvent toujours une excuse pour ne pas payer. Tantôt ils jouent sur ton statut de mère tantôt sur ton statut de fonctionnaire. Avec les agences, j’ai mon argent et peu importe les moyen employés. Ils peuvent leur mettre la pression, ils resteront peut être chez le locataire jusqu’à ce qu’ils payent.’’ A l’en croire, son statut de mère l’amenait à être affable et compréhensive face aux excuses quelquefois inventées des locataires.
La situation que vivait Anne est un exemple parmi tant d’autres à Cotonou où certains propriétaires sont manipulés à coup de sentiment par leurs locataires. Soit, ce sont des supplications, des malaises inventés de toutes pièces ou encore des indisponibilités subites. Tous ces prétextes obligent le propriétaire à se déplacer maintes fois avant de percevoir le loyer. Les promoteurs d’agences immobilières quant à eux sont sans état d’âme. Les locataires ont du mal à jouer ces tours à ces derniers. Ils savent qu’avec eux, la complaisance n’a pas droit de cité. « Ma disponibilité et mon état de santé ne me permettent pas de faire le tour plusieurs fois juste pour percevoir les loyers donc je laisse la responsabilité aux agences. J’ai le compte à la fin du mois, c’est l’essentiel », explique Urbaine D.

Une question de confiance
Confier donc sa maison à une agence immobilière est la meilleure solution pour ne plus à avoir à quémander son argent ou ne plus être sujet à des excuses inventées. Cependant, c’est avant tout une affaire de confiance qui amène certains propriétaires à être réticents sur cette option. ‘Les agences immobilières prennent certain pourcentage sur les loyers, ce qui ne m’arrange pas et aussi, ils peuvent disparaitre du jour au lendemain. Moi, je suis de la vieille école, j’aime ma méthode et je ne suis pas prêt à la changer », confie dit Emile Z, propriétaire de plusieurs maisons.
A ceci, il faut ajouter des suspicions qui pèsent sur ces agences du fait de leur statut informel. ‘’ Nous leur faisons signer plusieurs papiers qui prouvent que nous avions la gestion de leurs maisons, de leurs biens. Nous assurons plusieurs clients notamment des nouveaux propriétaires, les anciens ne veulent pas laisser leurs vieilles méthodes, ils se disent conservateurs », explique Edward Vignon, agent immobilier.
Milène FANOU (Stag)

17-06-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les nouveaux chantiers de la Cour
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’effet de contagion est manifeste. Comme Patrice Talon à la tête de l’Etat, Joseph Djogbénou place sa présidence à la Cour constitutionnelle sous le (...) Lire  

Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Lutte contre l’insécurité dans l’arrondissement d’Akassato : Trois (...)
18-06-2018, Isac A. YAÏ
La Police Républicaine ne manque aucune occasion pour déjouer les plans des hors-la-loi. C’est le cas dans la nuit du (...)  

Les ‘’revenants’’ sèment la terreur à Cocotomey : Un Egoungoun (...)
14-06-2018, La rédaction
Un incident ou une dérive de plus ! Un jeune homme est passé de vie à trépas dans la nuit d’hier après avoir été (...)  

Pour trafic de produits de faune : 6 présumés trafiquants arrêtés (...)
14-06-2018, La rédaction
Le gouvernement, avec sa nouvelle stratégie de quadrillage du terrain, est décidé à mettre hors d’état de nuire les (...)  

Sécurité et service de soin en Afrique : La Cimsa 2018 prévue pour (...)
14-06-2018, Isac A. YAÏ, La rédaction
« L’apport du numérique dans l’amélioration de la performance des systèmes de santé en Afrique : quels enjeux pour la (...)