Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grève dans les Universités nationales : Les enseignants du supérieur annoncent un campus mort

JPEG - 299.8 ko

A l’issue d’une Assemblée générale tenue hier dans l’amphi Flash du Campus d’Abomey-Calavi, l’intersyndicale des enseignants du supérieur ont décidé de l’opération ‘’campus mort’’ à compter de la semaine prochaine si le Gouvernement ne satisfait pas à leurs revendications. L’annonce a été faite à la faveur d’une conférence de presse donnée dans la même journée. Les enseignants du supérieur dénoncent entre autres le dialogue de sourds qui s’entretient entre eux et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ils exigent donc la satisfaction sans délai des 15 points de leur plateforme revendicative. Il s’agit entre autres du recrutement d’enseignants en adéquation avec les normes du système LMD, de l’application aux enseignants du supérieur du décret 2011 du 5 août 2011 portant institution d’un coefficient de prévarication du traitement des agents de l’Etat, de la signature sans délai du projet de décret devant modifier le décret 2016-244 du 4 avril 2016 portant bénéfice de la promotion professionnelle des enseignants du supérieur, de la prise des arrêtés d’application du décret portant statut particulier du corps des chercheurs du rang doctoral. Selon le Secrétaire général du Snecc, Dr Julien Gbaguidi, la rétrocession des défalcations sur salaires opérées pour fait de grève n’est pas une condition de levée de motion de grève, comme le fait croire le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. « La rétrocession des défalcations ne fait pas partie des points inscrits sur la plateforme revendicative. Elle n’est donc pas un élément caractéristique pour aller à la levée de la motion de grève, mais plutôt constitue une condition pour renouer les négociations avec le gouvernement », a-t-il conclu.
Arnaud SOGADJI (Coll.)

16-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Très attachés à l’habitat, des nouvelles du genre, les Béninois n’y sont jamais indifférents. Une fois de plus, avec joie et, en même temps quelques (...) Lire  

En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE
Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Révolution dans le monde numérique : Arcep et Jeny Sas offrent le (...)
24-09-2018, Isac A. YAÏ
Il est désormais possible d’avoir des noms de domaine .bj pour contribuer à la croissance économique des entreprises (...)  

Rencontres régionales des architectes d’Afrique en Côte d’Ivoire : (...)
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Le Président du Conseil national de l’Ordre des Architectes et des urbanistes du Bénin, Narcisse Justin Soglo a pris (...)  

Menace des inondations au Bénin : Sept communes du Nord et de la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
La liste des communes en situation d’alerte s’accroit. Elles sont désormais sept à passer en situation d’alerte rouge, (...)  

Secteur postal informel au Bénin : L’Arcep sensibilise les (...)
17-09-2018, Patrice SOKEGBE
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin) a effectué, vendredi dernier dans (...)