Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grève dans les Universités nationales : Les enseignants du supérieur annoncent un campus mort

JPEG - 299.8 ko

A l’issue d’une Assemblée générale tenue hier dans l’amphi Flash du Campus d’Abomey-Calavi, l’intersyndicale des enseignants du supérieur ont décidé de l’opération ‘’campus mort’’ à compter de la semaine prochaine si le Gouvernement ne satisfait pas à leurs revendications. L’annonce a été faite à la faveur d’une conférence de presse donnée dans la même journée. Les enseignants du supérieur dénoncent entre autres le dialogue de sourds qui s’entretient entre eux et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ils exigent donc la satisfaction sans délai des 15 points de leur plateforme revendicative. Il s’agit entre autres du recrutement d’enseignants en adéquation avec les normes du système LMD, de l’application aux enseignants du supérieur du décret 2011 du 5 août 2011 portant institution d’un coefficient de prévarication du traitement des agents de l’Etat, de la signature sans délai du projet de décret devant modifier le décret 2016-244 du 4 avril 2016 portant bénéfice de la promotion professionnelle des enseignants du supérieur, de la prise des arrêtés d’application du décret portant statut particulier du corps des chercheurs du rang doctoral. Selon le Secrétaire général du Snecc, Dr Julien Gbaguidi, la rétrocession des défalcations sur salaires opérées pour fait de grève n’est pas une condition de levée de motion de grève, comme le fait croire le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. « La rétrocession des défalcations ne fait pas partie des points inscrits sur la plateforme revendicative. Elle n’est donc pas un élément caractéristique pour aller à la levée de la motion de grève, mais plutôt constitue une condition pour renouer les négociations avec le gouvernement », a-t-il conclu.
Arnaud SOGADJI (Coll.)

16-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Comme son chef, il a l’étoffe d’un réformateur. Depuis qu’il tient les rênes du ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation (...) Lire  

Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic (...)
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Lutte contre l’érosion côtière dans la zone du littoral : La (...)
7-12-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre du cadre de vie, José Tonato a procédé ce jeudi 6 décembre 2018, au lancement officiel du projet de (...)  

Reformes dans l’enseignement secondaire : L’évaluation des (...)
6-12-2018, Patrice SOKEGBE
Tous les enseignants du secondaire, notamment les vacataires seront évalués les 21 et 22 décembre prochains et (...)  

Christian C. VIAHO au sujet du comblement des plans d’eau : « (...)
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
« Comblement du cours d’eau, baisse de la productivité, pollution chimique, etc., l’écosystème du lac Ahémé et ses (...)  

Journée nationale de lutte contre la corruption (JNLC) : Associer (...)
6-12-2018, La rédaction
"Une jeunesse engagée dans la lutte contre la corruption au Bénin". C’est le thème de la 13è édition de la Jnlc. Cette (...)