Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grogne dans le sous-secteur de l’enseignement secondaire : Les enseignants remontés contre l’inertie des cadres

JPEG - 227.2 ko

L’année 2017 démarre avec des grincements de dents au Ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. L’intersyndicale des enseignants contractuels du secondaire est montée au créneau hier dans les locaux de l’institution, pour dénoncer la gestion ‘’calamiteuse’’ de leur carrière et revendiquer l’amélioration des conditions de travail des enseignants et surtout l’accélération du processus de reclassement et de l’apparition de leurs actes en souffrance au Ministère de la fonction publique. Pour le Porte-parole de l’intersyndicale, Alexandre Adjinan, les stagiaires des cohortes 3,4,5,6 traversent d’énormes difficultés et leur formation n’a fait que trop duré. Aussi, a-t-il fustigé la désinvolture qu’affichent les autorités de la Direction de l’enseignement secondaire général dans le traitement des dossiers relatifs à la correction des arrêtés de mise en formation bloqués depuis 2014, et le fait qu’aucune disposition n’est prise pour que les détenteurs du Bapes et Bapet retournent dans les écoles normales pour être formés respectivement pour le Capes et le Capet conformément aux textes en vigueur. « Nous exigeons l’accélération du processus de reclassement avec la parution de tous les actes en souffrance à la fonction publique, la convocation sans délai d’une autre session de la commission de reclassement pour l’étude des nombreux dossiers déposés à la Direction de l’administration des finances et le démarrage immédiat de toutes les autres cohortes qui remplissent déjà les conditions », a-t-il déclaré. Les manifestants ont été reçus par le conseiller technique à la médiation et au dialogue social du Ministre de l’enseignement secondaire, Ignace Vissoh qui les a appelés au calme et leur a promis de rendre fidèlement compte à qui de droit.

4-01-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Reprofilage des pistes rurales et de desserte : L’Aic et les (...)
23-11-2017, Ambroise ZINSOU
Faciliter l’évacuation des productions des champs vers les marchés et les usines et favoriser l’intercommunalité, tel (...)  

Eau et assainissement : 87% des Béninois pratiquent la défécation à (...)
23-11-2017, La rédaction
Une frange des Béninois n’a pas accès à des toilettes améliorées ou modernes. Selon le Ministère de la santé publique, (...)  

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Laurent Mètognon (...)
21-11-2017, La rédaction
Laurent Metongnon, l’ex-Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) a reçu (...)  

Payement des redevances de gestion et d’utilisation des fréquences (...)
21-11-2017, La rédaction
Par décision n°2017-263, du 17 novembre 2017, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (...)