Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grogne dans le sous-secteur de l’enseignement secondaire : Les enseignants remontés contre l’inertie des cadres

JPEG - 227.2 ko

L’année 2017 démarre avec des grincements de dents au Ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. L’intersyndicale des enseignants contractuels du secondaire est montée au créneau hier dans les locaux de l’institution, pour dénoncer la gestion ‘’calamiteuse’’ de leur carrière et revendiquer l’amélioration des conditions de travail des enseignants et surtout l’accélération du processus de reclassement et de l’apparition de leurs actes en souffrance au Ministère de la fonction publique. Pour le Porte-parole de l’intersyndicale, Alexandre Adjinan, les stagiaires des cohortes 3,4,5,6 traversent d’énormes difficultés et leur formation n’a fait que trop duré. Aussi, a-t-il fustigé la désinvolture qu’affichent les autorités de la Direction de l’enseignement secondaire général dans le traitement des dossiers relatifs à la correction des arrêtés de mise en formation bloqués depuis 2014, et le fait qu’aucune disposition n’est prise pour que les détenteurs du Bapes et Bapet retournent dans les écoles normales pour être formés respectivement pour le Capes et le Capet conformément aux textes en vigueur. « Nous exigeons l’accélération du processus de reclassement avec la parution de tous les actes en souffrance à la fonction publique, la convocation sans délai d’une autre session de la commission de reclassement pour l’étude des nombreux dossiers déposés à la Direction de l’administration des finances et le démarrage immédiat de toutes les autres cohortes qui remplissent déjà les conditions », a-t-il déclaré. Les manifestants ont été reçus par le conseiller technique à la médiation et au dialogue social du Ministre de l’enseignement secondaire, Ignace Vissoh qui les a appelés au calme et leur a promis de rendre fidèlement compte à qui de droit.

4-01-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)